AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Et il ne manquait plus que ça. ♠ Aleksander

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Kaylee Summer

Messages : 18
Date d'inscription : 27/10/2014


MessageSujet: Et il ne manquait plus que ça. ♠ Aleksander    Lun 27 Oct - 19:57



Cette patiente… Kaylee s'en souviendrait toute sa vie. Venant de la relâcher, elle crut qu'elle allait lui bouffer la main tellement cette brune s'était acharnée sur elle. La jeune femme souffla une fois la porte fermée et alla ranger ses affaires en ayant les mains qui tremblent. Rare était les fois où elle se laissait marcher dessus mais quand quelqu'un était plus fort qu'elle, la brune préférait ne rien dire et s'écraser. C'était la première et dernière fois qu'elle s'occupait d'elle, si jamais elle revenait, Kaylee serait capable de demander à un de ses collègues de venir la remplacer. Surtout que ça ne faisait que quelques jours qu'elle était là et qu'une patiente s'en prenait déjà à elle. De quoi regretter de s'être installée ici. Bref, le médecin regarda l'heure et soupira, encore une heure et elle pourrait enfin rentrer chez elle et penser à autre chose que cette fameuse jeune femme vulgaire. La jeune femme retourna chercher un patient et passa plus d'une demi heure avec lui. Ce qui était très long vu que le monsieur n'avait rien mais qu'il persistait à dire qu'il avait quelque chose. A croire qu'aujourd'hui c'était bien sa journée et que tout le monde lui en voulait. Oui, Kaylee était le Caliméro du jour. Finalement, il voulut bien la croire et la jeune femme put souffler pour de bon. Ce patient venait de prendre toute son énergie et elle décida de ranger son bureau pour les dernières minutes qu'il lui restait. Oh oui, il était temps pour elle de rentrer et d'oublier cette journée merdique. C'était bien la première fois que cela lui arrivait d'ailleurs. Ce qui était plutôt étonnant vu que Kaylee était toujours en train de sourire ou autre, mais là c'était l'inverse. Son visage était sans sourire, elle était blasée et la seule chose dont elle avait envie s'était de rentrer. Et dans ce genre de situation, elle faisait en sorte de ne pas penser à sa sœur. Car oui, quand Kaylee se sent mal, elle cherche du réconfort, et son réconfort c'est sa sœur. Mais qui dit sœur, dit examen. Et examen veut dire prise de rendez-vous pour voir si elle n'avait pas cette foutue maladie. Sauf qu'il n'était pas question pour elle de faire des examens vu que, si elle était malade, elle l'aurait senti et serait sans doute plus de ce monde. Voilà c'était son excuse pour pouvoir échapper au contrôle. Secouant la tête pour éviter d'y penser, Kaylee sortit de son bureau cinq minutes après la fin de son boulot puis salua ses collègues et partit enfin. Il était dix huit heures. Parfait. Elle allait pouvoir rentrer, manger et se caler devant la télé et ne plus rien faire jusqu'à demain. Un petit sourire réussit enfin à s'installer sur son visage. Plus de patiente en train de calculer chaque faits et gestes de la jeune femme, plus de patient qui veut à tout prix un diagnostic alors qu'il n'a rien. Fini. Demain allait être un autre jour et ça lui suffisait amplement.
Une fois en voiture, la jeune femme mit de la musique et augmenta un peu le son pour faire le retour dans une bonne ambiance. Puis comme ça, elle allait pouvoir s'occuper à chantonner jusqu'à chez elle. Prenant la route du retour, le médecin ne s'aperçut pas directement du voyant allumé sur sa voiture, un voyant orange. Et quand c'est orange généralement c'est pas très important donc… quand elle le vit, elle haussa les épaules et continua de rouler se disant que ça allait bien partir à un moment ou bien à un autre. Sauf que non, celui-ci passa au rouge sans même qu'elle puisse s'en rendre compte à temps. Enfin si, sa voiture commença à ralentir péniblement et à fumer, ce qui n'était pas très bon signe. Se garant sur le côté, Kaylee arrêta le moteur puis sortit de sa voiture et regarda son capot fumer. Ce n'était pas un bon signe, non vraiment pas. Se grattant la tête, elle regarda autour d'elle et souffla. Comme quoi, ce n'était vraiment pas sa journée ! La jeune femme alla chercher son téléphone dans son sac puis téléphona au garagiste du coin. Kaylee lui expliqua la panne, enfin essaya car après tout elle n'avait rien vu et n'avait même pas retenu le voyant qui s'était allumé. Pour elle s'était juste un truc et voilà… ah les femmes et la mécanique. Après avoir dit où elle se trouvait, la jeune femme raccrocha et alla s'asseoir sur les barrières en bois qui protégeaient, en quelque sorte, les gens d'aller dans le décor, puis elle attendit. Vraiment, ce n'était pas son jour, Kaylee était toujours en train de ruminer quand une voiture s'arrêta pour lui demander si elle voulait de l'aide. Secouant la tête sans réussir à sourire à la personne, elle déclina son offre et se remit à attendre le garagiste en attendant. Elle se mit même à jouer avec un caillou qui se trouvant au niveau de ses pieds. L'éclate totale. Puis, elle vit la dépanneuse de la petite ville arriver et là un vrai sourire réussit à franchir ses lèvres. Enfin ! En plus de cela, il n'avait pas mis énormément de temps. Ce qui la rendait encore plus souriante. Oui, elle souriait alors que sa voiture était en panne. Logique. C'était Kaylee. Se remettant sur ses pieds, elle alla à la rencontre du garagiste et continua à sourire. « Bonjour, c'est moi qui vous ait appelé. Enfin… il n'y a pas deux voitures arrêtées de toute façon donc c'est logique que ce soit moi… » Elle haussa les épaules puis regarda sa voiture et ensuite le garagiste qui … paraissait jeune. Vraiment jeune. « Vous allez pouvoir faire quelque chose ? » On aurait pu dire que le jeune homme prenait la place du médecin, que la voiture venait de prendre la place de la patiente et Kaylee… le rôle de la maman. Inversion des rôles. Ce qui pouvait être assez amusant mine de rien. Bref, il fallait laisser le jeune homme travailler maintenant. « Je vous ai laissé les clés sur le contact. » Annonça-t-elle en souriant avant de s'écarter pour qu'il puisse examiner sa chère voiture. Et dire qu'elle aurait pu être chez elle à cette heure là…  

_________________
Kaylee Summer

La souffrance peut occuper une telle place qu’on en oublie le bonheur. Parce qu’on ne se rappelle pas avoir été heureux. Et puis, un jour, on ressent quelque chose d’autre, ça nous fait bizarre, seulement parce qu’on n’a pas l’habitude, et à ce moment précis, on se rend compte qu’on est heureux.© belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Aleksander Valiante

Messages : 10
Date d'inscription : 27/10/2014


MessageSujet: Re: Et il ne manquait plus que ça. ♠ Aleksander    Lun 27 Oct - 21:52

Un poste de radio diffusait une chaîne musicale en guise de fond sonore, la plupart du temps dans le capot d’une voiture ou dans la fosse pour faire les révisions Aleks n’entendait même pas spécialement l’ambiance musicale qui régnait dans son garage. Il n’y avait guère que durant ses pauses qu’il prenait le temps d’écouter un peu les ondes. Le temps de s’essuyer les mains, se rafraichir un peu, boire, mais aussi réfléchir à ces problèmes que lui posait parfois la mécanique. Un bruit suspect dont on a aucune idée de la cause, des pièces usées anormalement, enfin le quotidien garagiste en somme. Et la période était plutôt calme en ce moment, tout le monde s’affairait plus à la reconstruction de la ville qu’à se soucier de sa voiture. D’ailleurs pas mal de véhicules avaient subit les méfaits de la tempête mais malheureusement dans beaucoup de cas c’était la casse qui les attendait. Et puis son truc à lui c’était d’avantage la mécanique que la carrosserie, il pouvait rectifier quelques bosses et soigner des points de rouille mais refaire un habillage complet à une voiture n’était pas vraiment de son ressort.
Deux vidanges dans la matinée, c’était tout ce que le mécanicien avait fait pour des clients, le reste de son temps il l’avait occupé à la rénovation d’une AC cobra dont il était loin d’être à la fin. Aleks appréciait particulièrement ces après-midi où il passait du temps à bricoler pour lui, se satisfaisant de voir qu’il avançait doucement mais sûrement alors que parfois sa charge de travail ne lui permettait pas de s’occuper de ce petit bijou qu’il avait très hâte de conduire. Cependant il fût coupé par un coup de téléphone, sur le numéro de dépannage. Une nana était tombée en rade à l’ouest de Lakeview, ignorant l’alerte d’un voyant elle avait continué à rouler… Pourquoi les femmes sont elles si négligentes lorsqu’il s’agit de voiture ? Une fois le téléphone raccroché Aleksander avait pris les clés de la dépanneuse et pris la route en direction de la route indiqué par la jeune femme.

Il ne fallu pas beaucoup de temps au garagiste pour arriver sur place, de loin il vit la voiture stationnée sur le côté de la route, au moins la conductrice avait eu la présence d’esprit de ne pas rester en plein milieu. Aleks arrêtait la dépanneuse juste devant la voiture en panne et descendant du camion il fut aussitôt rejoint par la jeune femme qu’il avait eu au téléphone. « Bonjour… » répondait-il se demandant pourquoi elle lui faisait tout ce blabla inutile. Effectivement il avait bien vu qu’elle était la seule voiture arrêtée dans le coin, Lakeview n’étant pas ce qu’on pourrait appeler une métropole il avait déduit que c’était son interlocutrice. Sans rien répondre il se dirigeait déjà vers la voiture, ouvrait la portière et actionnait le levier pour ouvrir le capot. Est-ce qu’il allait pouvoir faire quelque chose ? Oui sans doute si elle lui laissait le temps de regarder, ainsi que de remorquer le voiture si nécessaire. « Là comme ça dans la nature j’en doute. » répondait-il platement.
Il avait effectivement vu les clés sur le contact, et hochait la tête à l’intention de la jeune femme « Ouais merci. » il n’était pas le mec le plus sociable de la terre comme ça à premier abord, mais il fallait comprendre qu’à cet instant il était déjà en train de chercher les hypothèses pouvant expliquer la panne et cela avec le peu d’éléments qu’il avait. Levant le capot et le coinçant avec la tige prévue à cette effet il regardait le moteur avec un air dubitatif « Vous auriez pas un tout petit peu oublié la dernière révision par hasard ? » une durite d’eau qui pète, la fumée était tout simplement de la vapeur d’eau. « Il faut que je remorque votre voiture jusqu'au garage, que je change la pièce et vérifie tout le circuit. Et faut faire la révision aussi, si vous ne voulez pas tomber en rade à peine sortie du garage. ».

Retirant la targette, il laissait retomber le capot et repartait vers la dépanneuses chercher le matériel nécessaire au remorquage. « Vous montez dedans sur le plateau ou vous venez avec moi dans la cabine du camion ? » questionnait-il tout en attachant deux sangles à chaque roue avant du véhicule « Si vous avez des trucs à prendre dedans ou que vous voulez monter à bord c’est maintenant. ». S’il ne se montrait pas des plus sympathique c’est que Aleks avait vu ce regard étonné que la jeune femme avait eu en le voyant descendre de la dépanneuse. L’expression de celle qui pense avoir affaire à l’apprenti, et la manière dont elle avait demandé s’il allait pouvoir faire quelque chose l’avait légèrement vexé. Si déjà elle doutait de ses compétences ça débutait très mal, mais sans doute devrait-il mettre un peu d’eau dans son vin et ne pas tout de suite lui prêter ce genre de réflexion. Après tout peut-être qu’il se trompait…
Après avoir fixé l’autre extrémité des sangles au plateau, il s’approchait du flanc de la dépanneuse et actionnait la commande d’inclinaison de l’arrière du véhicule puis le bouton qui servait à faire monter la voiture sur la dépanneuse. « J’ai vu l’autocollant sur votre pare-brise, vous êtes médecin à l’hôpital, n’est-ce pas ? » demandait-il avec un léger sourire en coin, il espérait qu’elle soit plus attentive avec les patients qu’avec sa voiture.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Kaylee Summer

Messages : 18
Date d'inscription : 27/10/2014


MessageSujet: Re: Et il ne manquait plus que ça. ♠ Aleksander    Lun 27 Oct - 21:53

Comme si sa journée n'avait pas été assez pourri comme ça. Il fallait que sa voiture tombe en rade. Bien entendu, elle n'avait rien prévu. Non, ce que voulait le médecin c'était rentrer chez elle, tranquillement, se reposer et pouvoir oublier cette fameuse journée. Mais non, autre chose venait de se mettre en travers de son chemin. Et cette chose c'était, sa voiture. Voiture qui avait décidé de s'arrêter et de fumer. Ce qui n'avait pas rassuré Kaylee qui était une quiche en ce qui concernait la mécanique. Elle n'avait même pas ouvert le capot qu'elle avait déjà pris son téléphone pour pouvoir appeler un dépanneur pour qu'il puisse lui dire ce qu'elle avait. C'est donc assise sur la rambarde, regardant ses pieds que la brune attendit patiemment que l'on vienne l'aider. Lakeview était une petite ville, du coup le mécanicien ne devrait pas tarder à arriver. Enfin, de toute façon, Kaylee n'était plus à deux minutes près maintenant. Elle allait sûrement devoir régler un tas de choses qui allaient lui prendre beaucoup de temps. Mais bon, c'était comme ça. Voyant la dépanneuse arriver, un sourire franchit les lèvres du médecin et son moral remonta un peu. Au moins, il avait été rapide à venir ! Le voyant descendre, Kaylee fut un peu surprise qu'il soit aussi jeune ou qu'il fasse aussi jeune mais qu'importe, il était là pour réparer sa voiture et ça lui convenait parfaitement. Allant lui parler en souriant, la jeune femme se rendit compte qu'elle avait plutôt l'air de l'ennuyer à parler. Ce qui eut un peu le don de la froisser intérieurement. Elle était si nulle que ça en terme de conversation avec les personnes ? Du coup pour essayer de détendre l'atmosphère, Kaylee essaya de faire un peu d'humour ou bien de plaisanter en lui demandant s'il allait pouvoir faire quelque chose pour sa chère voiture. Mais à l'entendre, le jeune homme avait plutôt l'air blasé, une fois de plus. Décidément, ce n'était vraiment pas son jour. A croire que tout lui retombait dessus. Enfin, ça ne l'empêchait pas de se contenter de sourire à cette remarque tout en haussant les épaules. Après tout il savait ce qu'il avait à faire et Kaylee avait plus l'impression de le gêner à parler et à être dans ses pattes plus qu'autre chose. Du coup, la brune se recula pour se poster au même endroit que tout à l'heure quand elle attendait le mécanicien.
Le regardant d'un œil, elle écouta sa question et réfléchit à quand est-ce qu'elle avait pu emmener sa voiture au garage pour la dernière fois. Et vu qu'elle ne s'en souvenait pas là, tout de suite, ça devait bien remonter à un sacré bout de temps. Se grattant la tête, elle se mordit la lèvre puis répondit au jeune mécanicien.  « Euh… ça doit bien faire un long moment. Donc, si j'ai sûrement oublié. » Hochant la tête en écoutant ce qu'il disait, Kaylee se remit debout. « Et pas de soucis pour la révision, puis comme ça elle sera faite et je ne l'oublierai pas. » Annonça-t-elle en souriant. Comme ça, la jeune femme pourrait rouler sans se soucier de la prochaine panne. Ce qui n'était pas mal car le médecin n'était vraiment pas attentive en ce qui concernait une voiture, le reste oui, mais ça… Ce n'était qu'un détail. Mais bon, peut être qu'à présent elle ferait plus attention pour ne pas avoir les foudres du mécanicien de Lakeview sur elle. Kaylee le regarda refermer le capot et regarda tour à tour le camion ou bien la voiture. Pas question de faire le voyage assise au volant de sa voiture qui était accrochée à un camion. Même si elle ne risquait rien, ce n'était pas trop son délire de faire ce genre d'expérience. « Je vais monter avec vous. » Un sourire, un de plus et la jeune femme partit chercher son sac et ressortit en s'écartant par la suite pour permettre au jeune homme de travailler tranquillement et de pouvoir remorquer sa voiture. Cependant, Kaylee avait toujours cette impression de déranger et de se sentir vraiment inutile à ses côtés. A croire qu'elle aurait mieux fait de faire le trajet à pied pour le retour. Mais bon, après tout, ce n'était peut être qu'une impression et qu'elle se faisait des idées vu comment s'était passé sa journée aujourd'hui. Regardant ses gestes, la jeune femme comprit qu'il n'était peut être pas si jeune que ça. Elle s'était peut être trompée quand elle l'avait vu descendre de sa camionnette tout à l'heure.
Secouant la tête pour sortir de ses pensées, elle le regarda et hocha la tête avec un franc sourire. « Exactement, je suis arrivée il y a pas longtemps, la semaine dernière et j'ai eu une opportunité pour travailler là-bas justement. Puis après ce qui s'est passé avec cette tempête, ils ont besoin de personne pour ceux qui ont été le plus touché. » Elle n'avait pas été là, mais c'est d'ailleurs avec ce qu'elle avait entendu à la radio et à la télé qu'elle avait voulu venir y travailler. Puis comme ça, en venant ici, elle se rapprochait encore plus de sa sœur, finalement. En pensant à cela, son regard se voila quelques secondes mais Kaylee se ressaisit pour reprendre la parole en lui souriant toujours. « Et vous ? Vous êtes ici depuis longtemps ? » Après tout, autant faire connaissance un peu. Elle allait sûrement le revoir plus souvent que prévu si elle voulait prendre soin de sa voiture à présent. Puis ça lui permettait de connaître de nouvelles têtes dans cette ville qui lui était encore inconnue. « Oh, et c'est donc vous qui êtes propriétaire du garage ? » Kaylee continua de lui sourire et elle se dirigea vers la porte de la camionnette quand il eut finit d'accrocher sa voiture. Montant côté passager, elle boucla sa ceinture et regarda par la fenêtre avant de lui parler à nouveau. « Je suis Kaylee Summer et vous ? Enfin, je pense que c'est mieux si je connais la personne qui sera en charge de ma voiture à présent, car je promets de ne plus oublier la révision la prochaine fois ! » Annonça-t-elle en rigolant légèrement. Avec cette journée, la brune était bien contente de pouvoir rigoler un peu. Puis ça ne lui faisait pas de mal. A elle, en tout cas. Peut être que ça n'allait pas le faire rire.

_________________
Kaylee Summer

La souffrance peut occuper une telle place qu’on en oublie le bonheur. Parce qu’on ne se rappelle pas avoir été heureux. Et puis, un jour, on ressent quelque chose d’autre, ça nous fait bizarre, seulement parce qu’on n’a pas l’habitude, et à ce moment précis, on se rend compte qu’on est heureux.© belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Aleksander Valiante

Messages : 10
Date d'inscription : 27/10/2014


MessageSujet: Re: Et il ne manquait plus que ça. ♠ Aleksander    Lun 27 Oct - 21:53

Oublié… Elle avait oublié la révision de sa voiture et cela depuis sans doute des lustres. Pour faire des commérages et changer de vernis pour l’assortir à leur tenue les femmes n’oubliaient pas mais pour la sécurité et le bon fonctionnement de leurs véhicules là il n’y avait plus personne. Aleks venait d’avoir cette réflexion totalement machiste quand la jeune femme avait avoué son oubli. Oh elle pouvait bien joué à la pauvre fille embarrassée qui venait d’être prise en faute, il trouvait ça irresponsable. Une durite de flotte ça n’était finalement pas grand chose, si ce n’est à peu près deux cent cinquante dollars de pièce et main d’œuvre plus cent vingt dollar pour la révision. Finalement il était gagnant, mais elle de son côté aurait pu avoir de pire ennui avec sa bagnole pas entretenue. Le garagiste il avait adressé un bref sourire un peu narquois quand elle avait dit que une fois la révision faite elle ne l’oublierait plus. Cette nana était d’une étonnante perspicacité !
Elle choisissait l’option de monter dans la cabine avec lui, d’habitude il arrivait à savoir quel serait le choix de la personne avant qu’elle ne le dise, mais pas là. Il n’était pas des plus avenant et ça aurait pu la rebuter au point qu’elle préfère rester dans son taco, mais à la fois elle semblait le genre de nana qui en réfléchissant avait dû se faire toute une série de scénario où la voiture se décrochait et qu’elle finissait abandonné sur la route dans une épave. La brunette avait sourit, encore et Aleks ne su dire s’il trouvait ça sympathique ou particulièrement agaçant. Est-ce qu’il était de mauvaise humeur ? Pas spécialement avant d’arriver là et qu’à peine descendu de son camion on le regarde comme s’il était tout sauf ce à quoi on s’était attendu. Mais peu importe les doutes de cette jeune femme, le mécanicien savait très bien ce qu’il faisait et ses gestes le prouvaient.

Elle était médecin et il se serait contenté d’un simple oui pour confirmer sa déduction faite grâce à l’autocollant sur son pare-brise. Il connaissait le code couleur des accès au parking pour le personnel de l’établissement hospitalier, il avait vu pas mal de voiture d’infirmière, aide-soignante, de chirurgien et de médecin passer par son garage. Plus encore il faisait l’entretien mécanique des ambulances. Sa question avait dû passer pour une invitation à bavarder pour la brunette qui lui racontait le pourquoi de sa venue. Peut-être aurait-elle mieux fait de s’abstenir… À moins qu’en mettant en avant le fait qu’elle venait là pour aider les sinistrés avec l’opportunité de son nouveau boulot à Lakeview, elle cherchait à ce qu’il la considère comme une sorte de Lady Di ou un truc comme ça. Parce qu’en plus elle se trimballait un foutu accent anglais, une buveuse de thé c’était bien sa vaine !
Aleks avait fait l’effort de rester parfaitement neutre en écoutant le petit discours de la médecin, hochant simplement la tête pour signifier qu’il avait entendu son explication. Elle lui retournait ensuite la question après un bref silence, en plus de ça elle était du genre à vouloir toujours raviver la conversation. Il verrouillait le plateau de la dépanneuse et vérifiait une dernière fois que tout fut bien accroché « Six ans à peu près. » et à la différence d’elle il ne comptait pas s’étaler sur les raisons de sa venue ici. Quoi qu’il pourrait toujours lui donner une version mystérieuse qui lui donnerait l’opportunité de se faire des films et flipper tout le long du trajet… Mais le jeune homme s’abstint de faire ce genre de plaisanterie.

Aleks ouvrait la portière de la cabine côté conducteur avant de répondre à la nouvelle question de l’anglaise « Ouais, le seul à quatre vingt kilomètres à la ronde. » quoi qu’il y avait bien cette station service et le mécanicien alcoolique à une cinquantaine de kilomètres mais ses services étaient plutôt limités. Le garagiste s’installait au volant de sa dépanneuse, bouclait sa ceinture et mettait le contact avant de démarrer en prenant la direction de son garage. Il avait cru en avoir fini avec le blabla de politesse mais c’était sans compter sur le côté sociable de sa passagère qui quand à elle semblait vouloir poursuivre. Est-ce qu’il avait une tête à aimer les réunions tupperware ou quelque chose du genre ? Lui qui se croyait à l’opposé du mec jovial à qui on a envie de taper la causette… Non pas qu’il fut un ours mais beaucoup de gens l’ennuyait profondément, en fait il fallait lui laisser un temps d’observation. La plupart des habitants de Lakeview le savaient et ne se formalisaient pas de son manque de sympathie passager, en plus ça lui permettait de faire le tri parmi les gens.
Kaylee Summer, l’anglaise bavarde, médecin au cœur d’héroïne des temps moderne qui souhaitait aidé les pauvres sinistrés de la région. C’était presque comme dans un film qui passe l’après midi que tout le monde trouve nul mais regarde quand même de temps en temps comme un petit plaisir caché. Aleksander arquait un sourcil, pour elle connaître quelqu’un se résumait à trois banalités échangées ? Et puis ça sonnait tellement comme une écolière qui serait venue s’asseoir à côté de lui en disant « Salut moi c’est Kaylee tu veux être mon ami ? ». Une femme ayant fait de longues études mais à la mentalité d’une petite fille rêveuse de douze ans, c’était ça l’impression qu’elle lui donnait. Il ne jugeait pas… Bon un peu, mais il essayait juste de se faire une idée et se laissait guider par ses impressions en faisant une analyse de celles-ci. « Aleksander Valiante… Garagiste qui s’occupera de réparer votre voiture et lui fera la révision qu’elle mérite. » déclarait-il platement avec une légère pointe de reproche en fin de phrase. « C’est pas prudent vous savez d’oublier ce genre de truc. Vous vous en sortez bien parce que ça aurait pu être un soucis mécanique plus important que ça. » mais bon au final ça allait lui rapporter une somme non négligeable il étant gagnant dans l’histoire. Le trajet jusqu’au garage ne fut pas très long, aussitôt garé Aleks descendait du véhicule et se dirigeait vers son bureau « On va régler la paperasse ça sera fait. » lâchait-il en guise d’invitation à ce qu’elle le suive. « Vous voulez un café ? » il n’avait pas de thé donc c’était café ou café.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Kaylee Summer

Messages : 18
Date d'inscription : 27/10/2014


MessageSujet: Re: Et il ne manquait plus que ça. ♠ Aleksander    Lun 27 Oct - 21:54

Peut être qu'elle n'aurait pas dû tomber en panne après tout. Vu comment le mécanicien avait l'air d'être très sociable… Kaylee qui était plutôt du genre à faire la causette, ça la refroidissait énormément de voir à quel point cela lui importait peu de discuter. Mais bon, ce n'était pas son jour, alors du coup, elle ne le prenait pas personnellement. Elle mettait ça sur le compte de la journée et que demain serait un autre jour. Elle l'espérait en tout cas. Alors oui, peut-être qu'elle avait oublié la révision de sa voiture mais ce n'était pas la fin du monde. Enfin pour elle, car pour le jeune homme, apparemment ça l'était. Ce qui pouvait être compréhensible vu que c'était son métier. Donc finalement, elle ne pouvait pas vraiment lui en vouloir. Chacun ses préoccupations. Le jeune mécanicien, c'était les voitures et le reste, Kaylee c'était les personnes qui avaient besoin de soins. Alors peut être que ça le rendait dingue d'entendre dire qu'elle avait oublié la révision de sa voiture, mais c'était comme ça. Cependant, elle n'allait pas lui faire la remarque, car tout d'abord ça ne lui ressemblait pas et parce qu'elle s'était déjà assez prise la tête avec sa patiente d'aujourd'hui. Du coup, elle laissa échapper un petit soupir de lassitude par rapport à cette histoire de révision. Après tout c'était trop tard pour revenir en arrière. Bref, elle sortit de ses pensées pour répondre au jeune homme comme quoi elle viendrait dans la cabine. Pas qu'elle ne doutait de ses capacités à accrocher la voiture bien correctement sur le plateau, mais Kaylee était une vraie peureuse… Mais ça, elle n'allait pas lui dire. Elle s'était assez ridiculisée pour aujourd'hui. D'ailleurs celle-ci lui sourit une fois de plus, mais il ne répondit pas. A croire que rien ne faisait sourire les personnes dans cette ville. Une fois de plus, le médecin se sentit bête et décida de ne plus faire d'effort. Bien entendu, c'était impossible pour elle vu que c'était dans sa nature, mais voir que la personne en face d'elle lui parlait à peine, lui décrochait pas un sourire… ça la rendait plutôt mal à l'aise et de trop. Autant faire la route à pied dans ces cas là.
Alors qu'elle pensait qu'il n'y aurait plus de discussion avant un bon moment, le mécanicien lui demanda si elle était bien médecin et comme dans ses habitudes, Kaylee partit à parler et parler. Ce qui… d'ailleurs, avait eu plutôt l'air de l'ennuyer. Ce qui l'énervait de son côté et elle ne manqua pas de lui faire remarquer en le fixant bien dans les yeux à la fin de sa phrase, mais pas un regard sympathique, non un regard plutôt noir. Ce qui était rare venant de Kaylee de faire ce genre de regard. Comment pouvait-on être aussi neutre et aussi peu bavard avec quelqu'un qui prend la peine de discuter et de faire connaissance. Venir ici n'était peut être pas une bonne idée finalement. Il ne prit même pas la peine de parler sur ce sujet de conversation. Ce qui venait de blesser la jeune femme d'ailleurs. C'était bien beau de faire des efforts mais si de l'autre côté il n'y en avait pas, ce n'était pas la peine de continuer. Lui demandant depuis combien de temps il se trouvait ici, Kaylee hocha la tête simplement sans prendre la peine de répondre à son tour mais esquissant tout de même un sourire, après tout, elle n'était pas comme ce jeune homme, peu souriant et peu bavard. Le médecin vint même à penser qu'elle aurait mieux fait de laisser sa voiture sur le bas côté et rentrer à pied, voilà, elle aurait dû faire ça. Montant dans la cabine, elle essaya une nouvelle fois la conversation mais apparemment… ce n'était pas encore ça. Et il était le seul garagiste dans les parages, donc en fait, elle serait obligée d'avoir un mécanicien qui sourit à peine et parle à peine pour réparer sa voiture si jamais elle en avait besoin par la suite. Kaylee décida de se présenter, après tout, si elle le voyait plusieurs fois pour sa voiture, autant qu'elle sache à qui elle avait affaire non ? Et une fois de plus, elle eut le don de l'emmerder au quel point que la brune décida de regarder par la fenêtre lâchant un petit râlement au fond de sa gorge avant de répondre aussi platement qu'il venait de le faire. « Allez-y, dites moi que vous me prenez pour une irresponsable pour avoir oublier de faire la révision. Au point où j'en suis. Puis peut être que ça vous fera parler. » Tournant la tête vers lui, elle secoua la tête et retourna contempler sa fenêtre qui avait l'air bien plus intéressante à regarder pour l'instant. Bien que le visage du garagiste était plus beau à regarder, certes. Bref, ce n'était pas la question. Enfin si entre autre, car s'il s'était montré plus courtois et sympathique, Kaylee aurait eu la gentillesse de le regarder en parlant et de lui sourire également. Mais ce n'était pas le cas donc… oui, la jeune femme était déçue et blessée du comportement de ce garagiste. Comment pouvait-on être aussi plat et froid envers ses clients ? C'était complètement dingue. Une fois arrivé au garage, Kaylee eut envie de partir et de rentrer à pied laissant sa pauvre voiture ici et venir la récupérer plus tard. Mais non, il fallait régler les papiers et puis régler la somme des réparations. Balançant ses bras d'avant en arrière et tapant dans ses mains, elle déclara simplement en restant plutôt en retraite.  « Je vous suis. Et oui je veux bien un café, merci. » Puis réfléchissant, elle le regarda et lui sourit avant de reprendre la parole et de parler plus gaiement cette fois-ci.  « En fait, j'avouerai qu'un thé me ferait plus envie. Si vous en avez bien sûr. » Elle ne faisait même plus d'effort pour continuer à parler ni même sourire. Ce cher Aleksander Valiante venait de pourrir son humeur et de la rendre morose. Comme si elle avait besoin de ça en plus pour aujourd'hui.
Regardant autour d'elle, elle remarqua qu'il était vraiment seul et qu'il ne devait pas être si jeune que ça finalement. Mais elle s'abstint de poser la question de depuis combien de temps il avait ce garage entre ses mains. Après tout, ça ne la regardait pas et elle ne voulait pas jouer les curieuses bien que ça lui aurait fait plaisir de le faire. « Est-ce que vous allez devoir la garder ? C'est pour savoir si je rentre à pied ou bien dans ma voiture qui aurait eu une bonne révision. » Elle le regarda et se mordit l'intérieur de la joue après avoir fait cette remarque. Après tout, il l'avait attaqué par son manque d'attention envers la voiture, autant continuer sur cette lancée. Au fond, elle savait qu'il s'en fichait de savoir pourquoi elle posait la question, mais la jeune femme ne pouvait pas s'empêcher de lui faire comprendre que son comportement l'avait quelque peu blessée. D'habitude, Kaylee sourit toujours et réussit à faire parler les gens, mais là c'était plutôt parler à un sourd. Soupirant, elle croisa ses bras sur sa poitrine et reprit d'une voix plutôt calme et désolée. « Et je sais qu'avoir oublié la révision n'était pas prudent, mais je pense plutôt à sauver et aider mes patients plutôt que ma voiture. Ce qui est l'inverse pour vous, je le sais. Donc, à présent je n'oublierai pas. Puis si jamais je venais à oublier, bah… vous aurez le droit de me crier dessus et de me faire faire la révision moi-même la prochaine fois. Après tout, ce coup-ci, ça sera bien mérité. » Haussant les épaules, elle espérait que cette fois-ci il prenne parti à la conversation et si c'était non, alors elle ne tenterait même plus de faire des efforts pour discuter. Puis fallait lui pardonner, arrivant à peine dans une ville qu'elle ne connaît pas, elle ne pouvait pas savoir que le garagiste serait quelqu'un de renfermé et à la discussion qui dure peu longtemps. Maintenant, elle saurait, pour les prochaines fois, qu'un simple bonjour, merci, un sourire et au revoir suffiraient.

_________________
Kaylee Summer

La souffrance peut occuper une telle place qu’on en oublie le bonheur. Parce qu’on ne se rappelle pas avoir été heureux. Et puis, un jour, on ressent quelque chose d’autre, ça nous fait bizarre, seulement parce qu’on n’a pas l’habitude, et à ce moment précis, on se rend compte qu’on est heureux.© belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Aleksander Valiante

Messages : 10
Date d'inscription : 27/10/2014


MessageSujet: Re: Et il ne manquait plus que ça. ♠ Aleksander    Lun 27 Oct - 21:55

Peut-être bien qu’il n’y avait pas seulement un bisounours qui habitait cette jeune femme mais qu’en dépit de son apparente insipiditée elle n’était pas si creuse. Sous ses airs de Lady Di ou de Docteur Queen femme médecin elle avait quand même réussi à lui décrocher un regard noir qui eu pour seul effet d’amuser Aleksander. Il se montrait plutôt froid et peu avenant, rien d’inhabituel à premier abord. Être gentil n’était pas un métier et ça il l’avait compris à force de laisser les autres faire des choix pour lui. Fini d’être instrumentalisé, au moins en jouant à l’ours on lui foutait la paix et il pouvait faire ce que bon lui semblait. Agissant ainsi il avait tué dans l’œuf la jovialité de la jeune femme, mais elle était trop agaçante à son goût à parler pour ne rien dire. Est-ce qu’ils se connaissaient ? Non. Est-ce qu’ils avaient usé leurs jeans sur les bancs des même écoles ? Non plus… Alors pas besoin de lui raconter sa vie il s’en passait.
Trop fermé ? Trop catégorique ? Sans doute un peu, mais elle avait grillé sa chance par le seul fait de le dévisager quand il était descendu de la cabine de son camion. Y avait-il un look type pour être garagiste ?  Il ne répondait pas assez aux critères à son goût ? Et bien tant pis pour elle, il faudrait faire avec. Ce genre de réaction avait le don de l’irriter, il se serait montrer un peu plus sympathique si déjà elle n’avait pas posé son regard emprunt d’apriori de petite bourgeoise bien pensante sur lui. Aleks avait réussi à agacer la jeune femme, rien de bien virulent mais c’est avec un air passablement blasé qu’elle l’invitait à s’exprimer sur ce qu’il pensait de son attitude et il ne se gênait pas pour le faire. Il confirmait effectivement que ça n’était pas prudent de négliger la révision de sa voiture. Qui sait ce qui serait arrivé si c’était la direction qui avait lâché ou autre chose de plus important qu’une durite d’eau cassée ?

La courte fin du trajet fut silencieuse mais ça ne dérangeait pas outre mesure le garagiste, loin de là. Il invitait la jeune femme à l’accompagner dans son bureau et dans un élan de générosité commerciale lui proposait un café. Son attitude était décidément bien puérile. Balancer ses bras ? Manquait plus qu’elle se balance d’arrière en avant sur ces pieds et il aurait l’impression d’être de retour en primaire. Et dire que c’était des gens comme ça qui soignaient les gens comme lui… Bon ok il allait loin dans le jugement, mais son esprit allait toujours à cent à l’heure et une fois agacer il avait du mal à passer à autre chose. Néanmoins il lui fallait faire un effort s’il ne voulait pas que la Miss Summer le prenne en grimpe au point de ne pas vouloir le payer. L’avantage c’est qu’il avait sa voiture en otage de toute façon.
Elle acceptait le café et il allait lui sourire quand avec son accent anglais bien reconnaissable celle bouffeuse de pudding lui demandais plutôt du thé. Madame avait donc des envies d’eau chaude avec des plantes dedans… Formidable. Le problème étant qu’il n’en avait pas, en tout cas pas dans son souvenir, mais comme il avait prévu de faire un petit effort il ne l’envoyait pas balader et répondait presque cordialement « Je ne suis pas sûr d’en avoir, mais je vais regarder. ». À ces mots il partait en quête de sachets de thé dans un placard où le café ne manquait pas, finalement il trouvait tout au fond une boite qui n’avait même pas été ouverte, elle datait sans doute mais c’est le seul thé qu’il avait. Mettant de l’eau à chauffer alors qu’il se préparait un café pour lui il failli faire tomber sa cafetière en entendant la question de la jeune femme.

Dans quel monde vivait-elle au juste ? Elle était au courant qu’il n’y avait pas de garde pour les garages ? Comme s’il allait faire ça maintenant alors que au minimum quatre heures de boulot était à prévoir pour réparer sa voiture, faire la révision et rectifier ce qui devait l’être. Il mit sa cafetière en route et se tournait vers elle en arquant un sourcil « Vous plaisantez ? » demandait-il en regardant l’horloge fixée au mur « Vous avez vu l’heure ? Je vais rentrer votre voiture dans le garage et fermer, j’ai fini ma journée. ». Et puis est-ce qu’elle se croyait maline à remettre sur le tapis cette histoire de révision à chaque phrase ? Aleks restait perplexe face à cette drôle de brune, agaçante et aussi… Il n’en savait rien, un autre truc qu’il n’arrivait pas à définir. « Vous pouvez rentrer à pied, sinon j’ai une voiture dispo en prêt le temps que la votre soit de nouveau en état de rouler en toute sécurité. » il avait appuyé ses trois derniers mots pour faire écho à cette façon qu’elle avait de le provoquer.
Il lui servit son thé puis se versait son café dans un mug, lui tendant sa tasse il fronçait les sourcils alors qu’elle lui parlait de son sens des priorités, remettant sur le tapis qu’elle était médecin et donc sauvait des vies. « Chacun son job. » lâchait-il avec un soupir « Et vous pouvez jouer les femmes de la ville venant sauver les pauvres provinciaux si ça vous chante. Mais en attendant, il y avait besoin de plus de médecin bien avant la tempête. C’est sûr que c’est moins glamour de bosser à l’hôpital de Lakeview qu’à Boston ou New York comme toutes ces séries qu’on voit sans cesse… » il haussait les épaules « Croyez pas que je vous pense comme ça, mais des supers héros d’après tempête on en voit passer pas mal dans le coins. ». Des gens faussement intéressés par les difficultés des gens, des pseudos célébrités qui venaient se montrer en train d’aider et n’adressaient plus un mot à personne une fois les caméras éteintes. Bien sûr il y avait aussi de vrais personnes souhaitant aidées et à l’observer un peu plus attentivement Aleks ne pouvait qu’admettre que cette Kaylee Summer était sans doute l’une de ses personnes là. Il lui adressait un bref sourire « Bon ces papiers… ».

Il s’installait à son bureau, ouvrant un ordinateur portable devant lui et commençait à faire le devis, c’était plutôt rapide parce qu’il avait une idée assez claire de ce qui devait clocher avec la voiture de la jeune femme, néanmoins il lui fallait gonfler un peu le tarif au cas où il tomberait sur d’autres problèmes durant la révision. Quelques minutes plus tard il imprimait le tarif prévisionnel de la réparation, le remorquage et la révision, tendant la feuille à la propriétaire du véhicule il haussait les épaules « Je vous appellerais si y’a d’autres choses qui se rajoute, mais on devrait être pas loin du compte. Si vous pouviez régler le remorquage dès ce soir ça m’arrangerait. » il fit un petit sourire en coin « Le thé c’est offert par contre. » plaisantait-il décidé à se montrer un peu plus avenant en sachant qu’elle devrait lui régler une somme pour le moins convenable pour le travail qu’il avait à accomplir.
Bien sûr l’argent n’était pas la seule raison de son progressif changement d’attitude. Le garagiste avait peut-être été un peu trop abrupt avec la jeune femme, certes elle était un peu agaçante avec ce côté première de la classe et amie de tous, mais il fallait qu’il arrête de tirer des conclusions si hâtives sur les gens. Enfin elle était sans doute une je sais tout ou quelque chose comme ça et n’avait sûrement pas fini de l’irriter mais en tant que prestataire de service il fallait faire meilleure figure que celle affichée jusque là. « Vous voulez le véhicule de prêt ou pas ? Parce que je vous rendrais pas votre voiture avant deux jours, voir plus si je dois commander des pièces. » buvant son café d’une traite il allait mettre la tasse dans l’évier où y trônaient déjà d’autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Kaylee Summer

Messages : 18
Date d'inscription : 27/10/2014


MessageSujet: Re: Et il ne manquait plus que ça. ♠ Aleksander    Lun 27 Oct - 21:55

A force de continuer comme cela, le garagiste n'allait plus obtenir vraiment de bonne volonté de la part de la brune. Déjà que sa journée avait été pourrie par cette fille avec la main ouverte, alors si en plus le garagiste s'y mettait en ne voulant même pas lui sourire ni même lui parler ne serait-ce qu'un peu… bah Kaylee n'allait pas faire d'effort non plus pour lui sourire. Non ça serait tout simplement des regards noirs ou pas de regards, plus de sourire et plus rien. Que des choses négatives. Il fallait pas non plus abuser de la gentillesse de la jeune femme, elle voulait bien être sympathique mais ça allait deux minutes. Comme si ce -beau, car oui elle ne pouvait nier que pour un garagiste il était pas mal foutu- brun avait décidé de la mettre dans la panière des personnes sans personnalité ou autre. Bref, ça rendait dingue notre chère médecin qui décida d'arrêter de lui parler et de lui poser des questions car elle avait l'impression de le faire chier plus qu'autre chose. D'ailleurs, elle ne manqua pas de lui faire remarque en soupirant encore une fois. Ce trajet allait être long, alors que la ville était vraiment petite. Et s'il fallait qu'elle le voit tout le temps à chaque fois que sa voiture avait un problème et qu'il était toujours de cet humeur, Kaylee finirait par ne plus venir chercher sa pauvre petite voiture. Enfin bref, la fin du trajet ce fit dans un silence plutôt inconfortable pour elle, mais bon, elle n'avait plus envie de discuter avec lui. Il était rendu en dessous de la barre de tolérance des personnes que Kaylee avait. Tant pis pour lui.
Descendant de la voiture tout en balançant ses bras, elle le suivit et observa son garage au passage. Petit mais bien entretenu, tout était rangé et elle pouvait même dire que ce garagiste était bien ordonné et soigné avec ce qui pouvait l'entourer. Elle fut même surprise de l'entendre lui proposer un café, ce qu'elle accepta tout d'abord mais préféra lui demander s'il avait du thé. Après tout, autant aller jusqu'au bout, non ? Et Kaylee faillit faire les gros yeux quand il lui annonça qu'il allait regarder. Hé bah dis donc, faisait-il des efforts monsieur le garagiste qui ne sourit pas d'un poil et préfère faire l'ours brun. Pendant qu'il allait faire chauffer le tout, le médecin entreprit de regarder le bureau puis posa la question qui lui passait par l'esprit comme ça. Certes, elle voulait savoir si elle allait rentrer ou non à pieds ce soir et c'était surtout pour savoir s'il fallait qu'elle prenne le bus demain pour aller à son boulot. Mais apparemment, elle avait été un peu trop loin dans ses propos. Oups. Haussant les épaules à sa question, elle le laissa poursuivre en sentant un sourire s'étirer sur son visage puis elle répondit le plus simplement possible. « Bien sûr que je plaisantais, ça ne se lit pas sur mon visage ? Non sérieusement, je n'avais pas vu l'heure. » Et c'était vrai, enfin elle avait vu l'heure à laquelle elle avait débauché mais pas l'heure à laquelle elle était tombée en panne, ni à quelle heure il était venu la chercher et ni savait pas l'heure qu'il était maintenant. Il allait sûrement falloir investir dans une montre, d'ailleurs. Mais il lui proposait une voiture, il n'était pas si mauvais que ça finalement. Et la façon avec laquelle il accentua les derniers mots la fit plus sourire qu'autre chose, voire rire légèrement avant de lui répondre gentiment cette fois-ci. « Bien, dans ce cas, je veux bien votre véhicule de … prêt. Ca m'arrangerait. » Puis bon, il venait de faire l'effort de lui proposer une voiture, alors il fallait accepter avant qu'il ne revienne sur ses paroles. Kaylee n'était pas à l’abri à ce qu'il soit lunatique.

Attrapant sa tasse, elle annonça qu'elle préférait sauver des vies plutôt que de s'occuper de sa voiture et une fois de plus, il lui sortit une petite phrase, mais à sa grande surprise, il lui fit de longues phrases. D'accord elles n'étaient pas très plaisantes mais on se contente de ce qu'on a. Kaylee but une gorgée de son thé et secoua la tête en l'écoutant parler. Alors c'est à ça qu'il la comparait même s'il prétendait le contraire ? La brune était un peu déboussolée. Certes elle était venue car ils avaient besoin de médecin mais c'était aussi pour sa sœur qu'elle était là, pour se rapprocher comme pour s'éloigner d'elle. Et entendre ce genre de chose, ce n'était pas vraiment plaisant. « Pourtant c'est un peu ce que vous êtes en train de dire, non ? Et peut être qu'il y avait besoin de médecins avant, mais les offres elles ne sont pas proposées tout le temps. Et je ne suis pas une femme des villes. » Comment pouvait-il dire ça alors qu'il la connaissait à peine. Elle était … légèrement blessée d'entendre ce genre de propos. C'est donc à ça que son image renvoyait ? Une femme des villes. Super. Kaylee soupira encore une fois et se contenta de boire son thé pour ne pas envenimer les choses. Elles étaient déjà assez compliquées avec l'humeur du garagiste alors si en plus elle remettait en cause ses paroles, elle n'était pas sortie d'ici.
Le suivant du regard, elle le vit esquisser un sourire et la brune fut presque contente de le voir sourire. Même si cet instant fut bref. C'était même le premier sourire qu'il lui avait fait, il lui semblait. Car pour le reste c'était plutôt des regards insignifiants ou autres mais pas là, un petit sourire. Peut être que c'était le début d'un plus grand sourire par la suite ? Ou bien d'une meilleure humeur ? Enfin, ça, elle le verrait bien après. Kaylee le regarda faire tout en tapotant sur son bras à l'aide de ses doigts. Oh, oui, ça allait sûrement lui faire mal mais bon c'était de sa faute et maintenant elle allait sûrement faire plus attention afin ne pas payer une somme exorbitante pour les prochaines fois. Regardant la feuille, elle la parcourut du regard et hocha la tête puis le regarda ensuite et elle le vit ce sourire en coin et aussi le fait qu'il voulait plaisanter. Hé bah ! Il en avait fallu du temps pour que celui-ci daigne enfin sortir de sa carapace. Enfin, il ne fallait pas non plus sauter de joie. Kaylee se contenta de rire légèrement et de lui sourire en retour. « Heureusement, sinon je pense que je vous aurais ramené un sachet de thé. Et je peux effectivement payer le remorquage de ce soir. » Oh elle aurait voulu rajouter « si cela peut vous faire plus sourire » mais non, elle se contenta de lui sourire encore une fois, de sortir son portefeuille et de lui faire un chèque indiquant le montant du remorquage qui n'était pas si donné que ça. « Tenez, voilà. » Ca lui faisait déjà mal de lâcher cette somme d'argent dans ses mains mais bon, il fallait faire ce qu'il fallait et là il fallait réparer sa voiture. Donc c'était pour une bonne cause. Terminant son thé, la jeune femme garda sa tasse en main tout en hochant la tête à sa question et finissant par faire les gros yeux en voyant les tasses empiler dans son évier. Toussant légèrement et se concentrant sur sa pauvre tasse, elle répondit à Aleks plus sympathiquement qu'auparavant. « Je veux bien votre véhicule de prêt en effet. Et… vous n'avez pas l'option éponge et liquide vaisselle ? » Elle se mordit la lèvre et posa sa tasse sur le bureau et reprit en grimaçant légèrement. « Désolée, mais parfois j'ai le métier qui reprend le dessus sans que je le vois venir. Et je dois dire que là… vous accumulez une tonne de bactérie qui sont susceptible de vous transmettre des maladies si jamais vous vous coupez et que vous touchez à tout ça. Enfin… désolée. Ceci ne me regarde pas. » Et là, la brune était en train de bouillir afin de ne pas courir lui faire sa vaisselle et tout ranger. Pas que ça la dérangeait, enfin si un peu, mais étant légèrement maniaque et ne supportant pas de voir quelque chose dans un évier surtout plusieurs choses, Kaylee n'avait pas pu faire autrement que de réagir. Alors peut être que ça n'allait pas lui faire plaisir mais elle ne se voyait pas ne pas lui dire. « Et pour la voiture de prêt, il faudra que je vous la ramène avec le plein, j'imagine bien. Cela me semble évident mais je préfère être sûre, même si, de toute évidence, je l'aurais fait. Voilà, voilà… » Kaylee parlait trop, décidément trop. Mais c'était surtout pour ne pas retomber sur le sujet des tasses qui étaient en train de s'entasser dans son évier et du nombre de maladies possible d'être transmises en cet instant. Et la brune esquissa même un autre sourire et une moue légèrement désolée de trop parler et d'en avoir trop dit.

_________________
Kaylee Summer

La souffrance peut occuper une telle place qu’on en oublie le bonheur. Parce qu’on ne se rappelle pas avoir été heureux. Et puis, un jour, on ressent quelque chose d’autre, ça nous fait bizarre, seulement parce qu’on n’a pas l’habitude, et à ce moment précis, on se rend compte qu’on est heureux.© belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Aleksander Valiante

Messages : 10
Date d'inscription : 27/10/2014


MessageSujet: Re: Et il ne manquait plus que ça. ♠ Aleksander    Mar 28 Oct - 11:21

Comme si Aleks allait s’amuser à lire sur le visage de la jeune femme si elle plaisantait ou non. Sa journée de travail avait été bien assez longue c’était tout ce qu’il lui importait de savoir, tant pis si elle vivait dans un monde parallèle. Ce genre de monde que les médecins mettent en avant en disant qu’ils ont enchainés les gardes et n’ont plus aucune idée du jour que l’on est ou de l’heure qu’il est. Un truc pour rappeler leur statut, mettre en avant leur métier, leurs longues études, leur savoir, leur nécessité. Sauf que le garagiste partait du principe que tout un chacun avait sa place et son importance et que de se fait ces gens là devaient respecter son travail comme lui respectait le leur lorsqu’il se rendait à l’hôpital, ce qui par chance était rare. Il ne mettait pas forcément Kaylee Summer dans le même panier, juste qu’elle semblait un peu paumée et pressée que sa journée se termine. Cela ne l’empêchait pas d’être affable, de lui taper la discute depuis qu’il avait débarqué avec sa dépanneuse. Il avait fait l’ours et ça avait contrarié Lady Di, il s’en était bien aperçu. Les reproches fait sur sa négligence sur l’état de sa voiture avait amené la jeune femme à lui faire un beau discours sur son sens des priorités, à savoir sauver des vies, bla bla bla.
Au moins elle avait réussi à lui faire aligner plus de quatre mots d’affilés avec cette réplique. Alors certes il était un peu dur, mais depuis la tempête rien ne l’agaçait plus que ses gens qui débarquaient en sauveurs en oubliant qu’avant les dégâts de la catastrophe naturelle des gens habitaient déjà là et avaient déjà besoin de soin. Bien sûr à ce moment là ça ne se bousculait pas au portillon pour venir exercer dans le coin… Et ça Aleks ne manquait pas de le faire remarquer à la brune à qui on pouvait seulement reprocher d’être pleine de bonnes intentions. Elle était quelque peu piquée au vif par ses remarques, ripostant avec une verve très modérée. La pauvre elle devait souvent se faire marcher sur les pieds. En sachant qu’il allait l’allégé de plusieurs centaines de dollars le mécanicien s’était un peu adouci, c’était con de se mettre une nana comme elle à dos alors qu’elle était même capable de lui ramener des cookies pour le remercier pour son travail. En tout cas c’est ce qu’elle inspirait.

Un peu moins rustre, un petit peu plus souriant le tout avec une tasse de thé en prime, Aleks espérait que la facture un peu salée qu’il lui tendait n’allait pas la faire fuir. D’un côté elle était totalement responsable si l’état de son véhicule c’était autant dégradé, mais ça il n’allait pas encore le lui répéter. Il plaisantait sur la gratuité du thé afin d’alléger encore un peu plus ce passage délicat, mais la jeune femme ne tiquait pas elle allait payer le remorquage tout de suite comme demandé et le reste ne semblait pas la freiner plus que cela. Il prit le chèque qu’elle lui tendait après avoir déposé sa tasse dans l’évier, pour l’occasion il lui offrait un nouveau sourire « Merci » puis endossait aussitôt le chèque avant de le ranger avec d’autres dans un tiroir de son bureau, il faudrait qu’il passe à la banque demain.
Se redressant Aleks vit le regard que la brunette venait de poser sur l’évier et les quelques tasses qui s’y trouvaient, en plus de ça elle était maniaque… C’était assez drôle d’ailleurs de la voir se faire violence pour détourner le regard de ce qu’elle devait trouver horrible. Cette vaisselle n’était pas là depuis longtemps malgré ce dont ça avait l’air, mais ayant pour habitude d’offrir un café à tous ses clients ou presque le garagiste se retrouvait rapidement avec pas mal de tasse dans son évier. La Miss Summer acceptait la voir de prêt ne pouvant retenir dans un même temps une remarque sur les tasses sales. Le garagiste arquait un sourcil « C’est une voiture, pas un camping car. » plaisantait-il en jouant à celui qui n’avait pas compris la référence. Et elle ne pu s’empêcher de poursuivre avec une leçon d’hygiène qui eu le mérite de faire rire Aleks.

Maladroitement elle changeait encore de sujet et revenait à la voiture qu’il lui prêtait. Elle passait du coq à l’âne et décidément il la trouvait vraiment confuse dans sa façon de s’exprimer. C’était quoi son problème ? Elle stressait ? Elle pensait trop vite ? Et ce truc de dire « voilà voilà » c’était ridicule. « Le principe d’une voiture de prêt, le plein a été fait par le précédent client, vous le recomplèterez en fonction de ce que vous aurez utilisé. » déclarait-il platement tant il trouvait que ça tombait sous le sens. « Vous êtes toujours comme ça ? » finissait-il par lâcher en la regardant avec attention « Je veux dire c’est juste parce que votre journée était pourrie ou… ? » en fait lui même ne savait pas bien où il voulait en venir.
Levant les yeux alors qu’il l’avait encore une fois surprise à regarder en direction de l’évier d’un geste de la main il l’invitait à s’avancer dans cette direction « Si vraiment ça vous embête tant que ça, vous pouvez faire la vaisselle. Je ne vais pas vous en empêcher. » c’était toujours ça qu’il n’aurait pas à faire. Il cru bon d’apporter quelques précisions « Et même si comme ça on dirait que ça s’entasse depuis longtemps, ça date de ce matin. J’ai plusieurs clients qui sont passés, je suis le seul garagiste de la ville donc il y a du monde qui vient. » au moins ça lui éviterait de le juger comme un homme à l’hygiène douteuse. Vrai qu’il était moins propre sur lui qu’un médecin ou autre mais pour mettre les mains dans le cambouis et se faire asperger d’huile de vidange il n’allait pas être sur son trente et un. Il agitait ses mains noircies « Elles aussi vous voulez les laver ? » bon il allait un peu loin mais ça l’amusait, cette nana était assez étrange.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Kaylee Summer

Messages : 18
Date d'inscription : 27/10/2014


MessageSujet: Re: Et il ne manquait plus que ça. ♠ Aleksander    Mer 29 Oct - 23:05

Plus ça allait et plus la conversation énervait encore la brunette. Comment réagir quand en face, quelqu'un répondait à peine à ses phrases ou bien la qualifiait de personne venant sauver le monde par rapport à la tempête. Sérieusement, c'était écrit où sur le visage de la brune qu'elle était venue rien que pour ça ? En mode sauveuse ? Entendre ce genre de chose la rendait particulièrement fermée par la suite mais pas assez. Le défaut de Kaylee. Mais avoir affaire à un mec comme ça, elle allait finir par lui dire merde et de garder sa voiture pour le restant de ses jours, quitte à en acheter une autre. Cependant, la doc passa outre et regarda la facture. Au fond, elle trouvait ça cher, mais c'était de sa faute. Mais elle garda ça pour elle, si en plus elle lui disait qu'elle le trouvait cher, il serait capable de lui remettre le coup de la révision et tout ça dans la tête. Et il n'en était pas question. Vu comment il réagissait avec elle, elle ne savait pas trop quoi lui dire. Bref, la brune lui fit le chèque en souriant, bien entendu. Car après tout, qui n'était pas ravi de donner un chèque à un garagiste hein ? C'était surtout pour alléger la situation qui rendait la brune un peu mal à l'aise face à Aleks qui avait un peu comme des sauts d'humeur. Je souris, je souris pas. C'était le genre de personne que Kaylee n'arrivait pas tellement à cerner au début.
Le garagiste lui proposa même un véhicule de prêt, ce que la brune accepta volontiers avant de voir le tas de tasse qui s'accumulait au bord de l'évier. Comment est-ce qu'il pouvait laisser ça comme ça, dans l'évier ? Kaylee n'arrivait pas à comprendre les personnes comme ça. Il fallait deux secondes pour laver une tasse et les gens préféraient empiler. Du grand n'importe quoi. D'ailleurs, elle mit du temps avant de comprendre sa blague, si bien qu'elle lui sourit en retour et ajoutant sur un ton léger. « Oh, mais c'est que là vous êtes un vrai bavard monsieur Valiante et que vous faîtes de l'humour. J'admets que c'est bien trouvé. » Après tout, il fallait bien lui faire comprendre qu'il devait être un peu plus … ou un peu moins ours avec ses clients. Mais elle ne le connaissait pas, ça se trouve il était toujours comme ça mais la brune n'avait pu s'empêcher de lui faire la réflexion et puis de toute façon maintenant, il n'était pas possible de revenir en arrière. Puis bon, ce n'était pas vraiment une grosse réflexion qu'elle lui faisait. C'était surtout pour plaisanter à son tour dans un autre contexte. Lui faire comprendre certaines choses. Puis repensant à la voiture de prêt, la jeune femme lui demanda comment ça fonctionnait. Ce qui apparemment eut l'air de le blaser encore plus que ça. Super. Fronçant légèrement le nez, elle haussa les épaules et hocha la tête pour approuver ce qu'il venait de dire. Effectivement c'était logique. Mais par contre la suite la prise de court et Kaylee le regarda aussi fixement que lui pendant quelques secondes avant de finir par se reprendre. « Disons qu'avec votre comportement je sais pas trop quoi dire ou faire. Soit vous parlez pas, soit vous faites des têtes bizarres alors il faut que je trouve quelque chose à dire. Sérieusement, j'arrive pas à vous cerner et c'est déstabilisant. Puis après soit vous riez, soit vous plaisantez. Et je préfère ce côté là, mais c'est assez étrange. » Dit-elle gentiment et avec un petit sourire. Le regardant encore une fois, elle secoua la tête pour reprendre peu de temps après. « Et vous ? Vous êtes tout le temps comme ça ? Avec vos clients j'entends, sur le fait de ne pas leur adresser la parole ? Ou bien vous jugez le client ? Bonne tête, mauvaise tête. Je sais pas. » Après tout, si elle ne posait pas la question, elle ne pouvait pas savoir et sans savoir, elle ne pouvait pas agir en conséquences.

Alors qu'elle s'apprêtait à rajouter quelque choses, Aleks revenait à la charge par rapport à la vaisselle. Et il est vrai que ça la perturbait vraiment de voir toutes ces tasses là, sans être lavée. Mais elle n'allait certainement pas lui faire la vaisselle. Quoi que. Oui, elle en serait capable. « Et pourquoi est-ce que vous ne les lavez pas directement ? Ca serait plus simple. Et pourquoi vous continuez de me parler de cette vaisselle, alors que vous vous demandez certainement si je viens d'un autre monde pour avoir envie de laver vos fichues tasses. » Lâcha-t-elle en riait légèrement. Vraiment ce gars la déstabilisait. Mais bon, c'était plus drôle que d'avoir un garagiste qui rigole pas du tout ou ne parle quasiment pas. Là c'était plus… plus convivial comme situation et comme discussion. « Cela fait longtemps que vous tenez votre garage ? » Curiosité pure, après tout, elle pouvait en apprendre un peu plus sur son garagiste. Celui qui allait gentiment s'occuper de sa voiture et la faire marcher à nouveau. Et lui rappeler les révisions à faire en temps et en heure. En voyant ses mains, Kaylee ne put s'empêcher de grimacer et de rigoler. « Là, je pense que vous êtes assez grand pour vous nettoyer les mains. Donc non, je ne les nettoierai pas. Il ne faut pas non plus profiter de ce que je pourrais faire quand même. » Lui souriant, elle se dirigea vers le coin du lavabo et se tourna vers lui en le pointant du doigt.  « Je fais votre vaisselle, et non je ne suis pas folle. Et de votre côté bah je sais pas quoi. » Haussant les épaules, elle ouvrit le robinet et se retourna en jetant quelques gouttes autour. Oups. « Ah si… je voulais savoir, en rapport à tout à l'heure, cela fait combien de temps que vous êtes garagiste ? » Après tout, si elle lui faisait sa vaisselle elle pouvait bien se permettre de lui poser des questions non ? Oui elle pouvait. Et au pire, il ne répondrait pas. Ce qui ne la déstabiliserait même pas vu son comportement de tout à l'heure. Mais bon, s'il répondait c'était mieux.

_________________
Kaylee Summer

La souffrance peut occuper une telle place qu’on en oublie le bonheur. Parce qu’on ne se rappelle pas avoir été heureux. Et puis, un jour, on ressent quelque chose d’autre, ça nous fait bizarre, seulement parce qu’on n’a pas l’habitude, et à ce moment précis, on se rend compte qu’on est heureux.© belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Aleksander Valiante

Messages : 10
Date d'inscription : 27/10/2014


MessageSujet: Re: Et il ne manquait plus que ça. ♠ Aleksander    Lun 10 Nov - 11:23

Cette jeune femme pensait-elle réellement que son avis importait d’une quelconque façon à Aleksander ? A priori oui. En tout cas c’est ce qu’il lui semblait en l’entendant faire remarquer à quel point elle avait du mal à le cerner. Faire ami ami avec ses clients n’était pas son but premier, avant tout il voulait faire son boulot correctement et faire en sorte qu’en dépit de leur déplorable façon de conduire – pour certains – leur véhicule soit dans un état de fonctionnement qui répondait aux normes de sécurité. Et là cette Kaylee Summer aussi souriante et bienveillante voulait elle paraître, avait failli à cela. Et puis le garagiste avait toujours eu du mal avec les gens trop souriants, il y voyait là de l’hypocrisie. Certes il révisait son jugement la concernant mais elle passait de la case potentielle hypocrite à celle de bisounours insipide. Ok il était dur et peut-être bien assez de mauvais poil pour cette fin de journée mais après tout c’était ça la vie !
Il avait un peu commencé en lui demandant si elle était toujours comme ça, si… il ne trouvait même pas l’adjectif adéquate. Et pour une fois elle fit preuve d’un peu de répondant, peut-être qu’elle en avait un ptit peu sous le capot finalement. « Vous êtes celle qui avez jugé en premier lieu. Ne nier pas. J’ai vu votre regard lorsque je suis descendu de la cabine de la dépanneuse. » ça avait été cela son erreur. Le prendre pour l’apprenti, partir directement sur un a priori lié à son allure plutôt juvénile malgré qu’il approchait de la trentaine. Alors en juste retour des choses il avait agit de la même manière on la catégorisant comme étant une sorte de Lady Di puant les bons sentiments.

Il s’était un peu radoucit une fois la facture donnée, et faisait même un peu d’humour. Aleks ignorait si elle serait réceptive mais ça n’était pas sa préoccupation première de toute façon. Cependant la jeune femme semblait obnubilée par cette histoire de tasses sales et se risquait à lui faire la leçon sur la meilleure méthode à adopter. « Je les lave le soir, j’ai pas le temps dans la journée. » répliquait-il simplement. Il s’était retenu d’être plus cassant, après tout elle avait rit et semblait faire preuve d’une certaine légèreté alors inutile de se formaliser. Sans doute parce qu’elle était intrigué par l’écart entre son allure et son professionnalisme, en plus de la remarque qu’il avait fait un peu plus tôt, la brune lui demandait depuis combien de temps il tenait son garage. « Presque cinq ans. » répondait-il avant de plaisanter sur le compte de son apparente maniaquerie.
Finalement il venait d’obtenir gain de cause puisqu’elle se saisissait de l’éponge et décidait de faire la vaisselle, ça valait bien le coup d’être un peu agacé par son apparente niaiserie. « Dommage, vous devez avoir l’habitude des nettoyages précis et méticuleux. » lâchait-il en feignant la déception alors qu’il était bien évident qu’à moins d’être blessé il ne lui laisserait pas toucher ses mains pour y faire quoi que ce soit. Regarder une femme faire la vaisselle, une activité plutôt agréable pour un homme surtout lorsqu’il se dédouanait totalement de ce devoir à accomplir. Peut-être bien que sa voiture allait avoir plus de problèmes que prévus, comme ça elle reviendrait et qui sait pousserait le vice jusqu’à faire le ménage ? L’idée le fit légèrement rire « Je confirme vous venez sans doute d’un autre monde. » il faisait référence à ce qu’elle avait dit un peu plus tôt en songeant que dans ce monde là elle voyait peut-être des fées et des licornes vivres dans une totale harmonie.

Autant de temps qu’Aleks exerçait le métier de garagiste que celui qu’il possédait ce garage à Lakeview, il avait appris seul et possédait la passion de la mécanique depuis longtemps. « Cinq ans également. » répondait-il à la question de la jeune femme qui s’affairait à nettoyer ces fameuses tasses qui lui posaient tant de problème par leur seule présence dans l’évier. « Vous vous sentez mieux ? Le contact de l’éponge et l’odeur du produit vaisselle vous réconfortent assez ? » demandait-il sur un ton amusé. Drôle de jeune femme pour finir cette journée. Demain il se mettrait à la réparation de sa voiture et à la révision ensuite. Il estimait le travail pour deux jours mais ça serait plus que cela s’il devait commander des pièces à changer.
Attrapant le trousseau de clés de la voiture de prêt ainsi que les papiers. « Laissez les tasses sur le bord de l’évier, elles sècheront très bien toutes seules. » déclarait-il avant de tendre un torchon propre à Kaylee pour qu’elle s’essuie les mains. « Merci pour la vaisselle. » ajoutait-il avec un sourire, il ne pouvait pas nier que ça l’arrangeait pas mal qu’elle fût maniaque. Lorsqu’elle eu les mains sèches il lui tendit ce dont elle avait besoin pour pouvoir repartir « Notez moi votre numéro pour que je puisse vous informer de l’avancée des réparations. » il lui tendait un bloc de post-it ainsi qu’un stylo. Lorsque cela fût fait il l’accompagnait jusqu’à la voiture de prêt. Une citadine en bonne état qui serait parfaite pour mener la jeune femme d’un point A à un point B sans risque de tomber en panne. « Bonne soirée. » lâchait-il en refermait la portière du véhicule, il était l’heure pour lui de fermer le garage et de profiter de sa soirée. Il ignorait comment pour l’instant mais il trouverait, ça ne l’inquiétait pas il ne s’ennuyait jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Kaylee Summer

Messages : 18
Date d'inscription : 27/10/2014


MessageSujet: Re: Et il ne manquait plus que ça. ♠ Aleksander    Ven 14 Nov - 18:39

Kaylee, juger ? C'était bien deux mots qui s'opposaient. Oh oui, ça faisait un bel oxymore ça ! D'ailleurs en entendant cela, la brune ne put s'empêcher de rigoler. Alors oui, peut être qu'elle avait détaillé ce jeune homme mais sûrement pas pour les raisons qu'il pensait. Reprenant son sérieux, elle reprit tout en lui expliquant que cela n'avait pas été contre lui. « Je ne vous ai jamais jugé. Et peut être que mon regard voulait signifier autre chose. Oui vous paraissez jeune pour être mécano mais ce n'est pas pour autant que je vous pense incompétent. Je n'aurais même pas signé la facture sinon. » Légèrement piquée, Kaylee secoua la tête une fois de plus et laissa tomber. Après tout, s'il était borné en plus de juger ensuite par un simple regard mal exprimé, alors là, le médecin ferait tout pour éviter de lui parler la prochaine fois qu'elle le verra. Donc quand elle viendra rechercher sa voiture. En tout cas, elle espérait vraiment qu'il réagirait autrement et non comme il l'avait fait tout le long du trajet ainsi qu'avant de remorquer sa voiture. Mais bon, après tout, ce regard avait été un mal entendu de sa part alors que ça n'avait pas été son but. Bref, Kaylee ferait plus attention la prochaine fois qu'elle le regarderait dans les yeux dans ces cas là.
Une fois la facture signée, la jeune femme s'attaqua à laver les tasses qui s'étaient accumulées dans l'évier de monsieur Valiante. Chose qu'elle avait horreur, comment il pouvait faire. Certes il avait du boulot vu que c'était le seul mécanicien à la ronde mais tout de même. Autant de tasse ? Vraiment ? Autant acheter des gobelets en plastique. « Et vous n'avez pas pensé au gobelet ? Après tout, là, votre liquide vaisselle vous coûte plus cher qu'une cinquantaine de tasse à petit prix et sans grand investissement. Enfin, après c'est pour vous. Et je pense que cela vous regarde. » Mais c'était une idée, car là, son budget nettoyant vaisselle allait faire exploser sa facture. Bon pas plus que la sienne mais tout de même. Tout en nettoyant les tasses, Kaylee s'entreprit à le questionner. Autant en savoir un peu plus sur son futur mécanicien. Et en effet, il devait être plus âgé qu'il ne le faisait paraître vu l'expérience qu'il avait. Alors, là, oui, le médecin comprenait pourquoi il avait mal pris son regard, cela prenait tout son sens. Elle n'allait pas s'excuser, après tout, ce sujet était clos mais s'il y revenait, alors elle ne manquerait pas de lui présenter ses excuses.
Si elle devait avoir l'habitude des nettoyages minutieux ? Oui, et en y repensant… elle allait sûrement en faire un en arrivant. Pas pour se décrasser de la saleté des tasses mais pour nettoyer son sol qu'elle avait laissé avec un pot de fleur éclaté par terre. Ca allait sentir bon. « Je ne vous le fais pas dire. Mais là je dois avouer qu'avec vos mains, il y a du niveau. » Et pas question qu'elle y touche, non. Rigolant un peu à sa phrase, elle haussa les épaules. « Je ne sais pas si c'est une bonne chose de vous entendre dire ça, mais vous me confirmerez ou non cette affirmation plus tard. » Puis, là, inutile de dire que Kaylee était encore plus perdue. Est-ce qu'il rigolait ou pas ? Bref, la jeune femme ne savait pas trop comment le juger et ni savoir quoi faire après ces remarques.

Alors, la jeune femme se mit à laver la dernière tasse et lui posa encore une question et décidément il était abonné au cinq. Hochant la tête à sa réponse, elle s'arrêta là et termina de la laver puis répondit en le regardant, avec un sourire tout de même. « Je dirais que je préfère tenir un scalpel et un fil à recoudre plutôt que ça, mais oui, ça me réconforte assez. » En repensant au scalpel, elle se souvint de sa fameuse patiente et se dit qu'elle aurait bien dû lui planter dans le creux de la main finalement. Regardant l'endroit où il voulait que les tasses sèchent, elle les posa et s'essuya les main avec le torchon, propre, que lui tendait Aleksander. « Je ne dirais pas que c'est normal, donc de rien. » Annonça-t-elle en riant un peu. Et ça serait sûrement la dernière fois qu'elle ferait ça, enfin ça elle n'en savait rien mais bon. Prenant le crayon, elle y nota son numéro de téléphone pour qu'il puisse la prévenir et lui offrit un sourire pour réponse. Attrapant les clés, elle le suivit jusqu'à la voiture de prêt et en fut presque ravie d'avoir une nouvelle voiture pour quelques jours. Montant dans la voiture, elle lui souhaita une bonne soirée en retour tout en lui souriant puis prit la route pour rentrer chez elle. Oui, il était temps de rentrer, de ranger ce foutu pot de fleur tombé par terre puis ensuite de prendre une douche et d'ouvrir la lettre qu'elle avait reçu le midi. Lettre qui annoncerait encore et toujours la même chose et rien qu'à y penser, son moral redescendait petit à petit. Non, sa journée n'avait pas été de tout repos et elle avait hâte qu'elle se termine pour passer à autre chose. Mais si elle retenait une chose de cette journée, c'était bien le mécanicien lunatique et qu'elle ne pouvait pas cerner. Alors qu'à contrario, sa patiente avait été la même du début à la fin. Bref, Kaylee avait hâte d'être à demain.

SUJET TERMINE !

_________________
Kaylee Summer

La souffrance peut occuper une telle place qu’on en oublie le bonheur. Parce qu’on ne se rappelle pas avoir été heureux. Et puis, un jour, on ressent quelque chose d’autre, ça nous fait bizarre, seulement parce qu’on n’a pas l’habitude, et à ce moment précis, on se rend compte qu’on est heureux.© belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Et il ne manquait plus que ça. ♠ Aleksander    

Revenir en haut Aller en bas
 

Et il ne manquait plus que ça. ♠ Aleksander

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Il ne manquait plus que toi.[PV Rivière 'Argentée]
» Molière, "rien ne manquait à ma gloire, je manquais à la vôtre"
» Il ne manquait que moi pour former le cercle
» Il ne manquait plus que ça !
» Aleksander Hell
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
IT NEVER STOPS :: PARTIE RP :: Rps terminés-