AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Seconde chance ♠ Caleb

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Katleen Lohnsen

Messages : 20
Date d'inscription : 01/10/2014


MessageSujet: Seconde chance ♠ Caleb   Lun 17 Nov - 18:57

Une semaine s'était écoulée depuis que Katleen avait rendu visite au beau brun et inutile de dire que cette journée avait été totalement bizarre et imprévue. A la base la blondinette venait pour lui annoncer que c'était trop dur pour elle de continuer ainsi et qu'elle voulait lui accorder une seconde chance et au final, Kat l'avait retrouvé au sol et il lui avait fait une confidence des plus surprenantes. Il était atteint de la SEP. Et là, la blonde s'était carrément décomposée. Ce n'était pas n'importe quelle nouvelle, c'était quelque chose à laquelle elle ne s'attendait pas du tout. Et au final elle avait agi, fait en sorte qu'il ne manque de rien et ils en avaient parlé. Ce n'était pas un sujet facile pour lui mais Katleen était prête à tout pour l'aider à présent et inutile de dire qu'elle serait là à tout instant à présent. Mais même si la journée avait été éprouvante pour lui comme pour elle, ils avaient tenu à discuter -enfin Caleb avait voulu plutôt- de pourquoi est-ce que la jeune femme était venue jusqu'à chez lui ce jour-là. Et bien entendu, Katleen partit dans son discours lui annonçant qu'elle n'arrivait pas à faire sans, que c'était trop dur de lever la tête et de continuer à sourire alors qu'ils n'avaient rien commencé et bien entendu… qu'elle lui laissait une seconde et unique chance. C'était déjà beaucoup ce qu'elle lui donnait alors il n'avait pas intérêt à tout gâcher. Cependant, elle savait que le beau brun n'était pas du genre à gâcher les dernières chances qu'il pouvait lui rester. Au fond, la jeune femme savait qu'il ferait en sorte que tout se passe bien et que les choses s'arrangent et rentrent dans l'ordre afin de peut être, commencer quelque chose.
Puis il y avait son frère aussi, avec lequel elle essayait de passer plus de temps à présent. Ce manque fraternel devenait évident, surtout qu'elle cohabitait avec lui maintenant, comme avant. Avant qu'elle ne parte et le laisse tout seul vivre un enfer. En y repensant de temps à autre, et presque à chaque fois qu'elle le voyait, elle ressentait ce sentiment de lâcheté en elle.Puis elle n'arrivait pas à s'en défaire, c'était fort et elle se sentait incapable de passer à travers ça tant que son frère et elle n'auront pas renoué véritablement. C'est pour cela qu'elle essayait de passer le plus de temps avec afin de pouvoir le connaître à nouveau, savoir quel homme il était devenu et ce qu'il était à présent. Et la recette de toute cela était la patience. Chose quelque peu difficile pour notre blonde qui aimait bien que tout rentre dans l'ordre le plus rapidement possible. Mais elle y arriverait, elle en était sûre. Si tout se passait bien, bien entendu. Car une autre chance ? Peu sûre que Jehan le lui accorde, si jamais elle refaisait une boulette géante. Ou qu'elle lui refaisait une promesse qu'elle ne pouvait pas tenir…

Cependant, aujourd'hui Katleen n'avait pas envie de se morfondre et de penser à des choses qui pouvaient lui mettre le cafard, non, elle allait faire autre chose. Trier des photos de famille en trouver une de ses deux frères ensembles et la reproduire sur peinture afin de l'offrir à Jehan pour Noël. Ca pouvait faire un beau cadeau et même si ça lui faisait mal, au fond, elle savait que ça lui ferait plaisir. Puis sinon, elle pourrait toujours aller trouver le mannequin qu'il se tape constamment et en faire son portrait et lui offrir si jamais ça n'allait pas. Bref, Kat avait une belle roue de secours au final ! Prenant deux gros albums photos, elle s'installa sur le canapé et l'ouvrit sur la table basse puis parcourut les photos du bout des doigts, se remémorant certains passages de sa vie et de ses deux frères. Le sourire aux lèvres, Kat finit par trouver la photo idéale et l'enleva de l'album pour la mettre de côté et pouvoir commencer son travail. Mais avant cela, il fallait qu'elle mange un peu. Allant dans la cuisine, elle sortit du jambon et alla se préparer des pattes. Un classique. Puis comme elle était toute seule ce midi-là autant faire dans la simplicité, ce soir ça sera peut être plus élaboré si jamais il y avait Jehan à l'appartement. Sauf que là, elle allait savourer ses pattes et le temps que ça cuise, elle alla mettre un vieux t-shirt et prit ses affaires de peintures et sa toile de secours puis installa le tout dans le coin de l'appart. Puis de toute façon, son frère n'était pas prêt de rentrer donc elle avait le temps.
Après avoir mangé, la blonde se mit au travail, observant la photo comme une professionnelle pour ne pas le dire, elle commença à dessiner les contours avec un feutre très léger afin que cela ne marque pas trop la toile. S'appliquant, elle tira même un peu la langue, ce qui signifiait qu'elle était vraiment impliquée dans son travail. Et tellement que Kat était absorbée dans sa peinture, elle sursauta en entendant son portable vibrer et voir que c'était sa mère qui envoyait un message pour demander comme ça allait. Soupirant, elle ne prit pas la peine de répondre, elle voulait à tout prix avancer au maximum et essayer de commencer à peindre aujourd'hui pour prendre de l'avance. Se remettant à travailler et ne s'occupant plus de rien, Katleen termina les contours et se félicita elle-même de son travail. S'apprêtant à ouvrir deux tubes de peinture afin d'obtenir un mélange, elle entendit sonner et regarda l'heure. Déjà ? Ce n'était pas possible. A croire que le temps passait plus vite quand elle se remettait à peindre. Se pointant à la porte, elle hésita une seconde avant d'ouvrir car après tout si c'était Jehan, tout était en évidence sur la table et partout dans l'appartement. Puis il avait ses clés et pouvait ouvrir, ah non ! Les siennes étaient dans la serrure donc pas possible qu'il puisse ouvrir. Il allait attendre. Se pressant dans l'appart, Katleen rangea toutes les preuves montrant toutes traces de tentatives de peinture ou de dessin. Tout rangé dans sa chambre, elle ferma la porte et revint à celle qui la préoccupait plus particulièrement. Arrivée devant, elle se mordit la lèvre. Devait-elle ouvrir ou pas ? Puis ce n'était pas Jehan car sinon il aurait déjà frappé et aurait sûrement crier. Alors elle imagina le pire et si c'était lui qui revenait ? Qui l'avait retrouvée et allait faire de sa vie un enfer ? Déglutissant, elle colla son oreille à la porte et respira lentement. Ca ne pouvait pas être lui ou bien alors il lui avait collé un mouchard et l'avait espionné pendant de longues semaines et allait l'attaquer là. Elle soupira et attrapa son pinceau dans sa poche arrière puis ouvrit de quelques millimètres la porte d'entrée et se fut assez pour lâcher un soupir de soulagement. Ouvrant la porte en grand, elle lui sourit et agita son pinceau l'air de rien, alors que son cœur battait la chamade et qu'elle avait les jambes qui tremblaient un peu sous l'effet de la pression et de la peur. « Tiens salut ! J'étais en pleine peinture. Je ne savais pas que tu viendrais de si tôt... » Le faisant entrer et refermant derrière, Katleen le regarda tout sourire essayant de cacher au mieux son épisode de mal-être. « Tu vas mieux depuis la dernière fois ? » Elle avait souvent pris de ses nouvelles, pour ne pas dire tous les jours, pour savoir s'il ne manquait de rien ou autre. Katleen avait fait en sorte d'être là sans être là afin qu'il ne se sente pas dépendant de quelqu'un. « Alors qu'est-ce qui t'amènes ? » Se passant une main dans les cheveux, elle lui fit un autre sourire, une fois de plus et posa son pinceau sur la table basse en attendant qu'il réponde. Et savoir qu'il était la rassurait quand même, car Kat n'était pas à l'abri de revoir son ex débarqué d'un moment à un autre. Mais c'était Caleb qui était là pour l'instant et c'est tout ce qui comptait pour elle.

_________________
✖ Smile
» Ne regardez pas en arrière et ne pleurez pas sur le passé, car il est passé et ne vous en faîtes pas pour le futur, car il n’est pas encore arrivé. Vivez dans le présent, et faites-en quelque chose de magnifique qui vaille la peine qu’on s’en rappelle. •• unbreakable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Seconde chance ♠ Caleb   Mer 19 Nov - 20:59

La chose la plus dérangeante dans la sclérose en plaque, outre la dépendance, évidemment, c’était cette fatigue permanente qui vous assommait, rendait le moindre de vos mouvements comme étant une épreuve insurmontable, relevant presque de l’exploit. C’était très handicapant de se sentir aussi affaibli, d’avoir besoin de dormir autant, et de parfois se réveiller en étant fatigué. Encore qu’en période de poussée, cette fatigue s’expliquait vraiment, suite au combat que c’était que de la vivre. Caleb avait finalement informé Katleen de sa maladie, puisqu’elle l’avait découverte fortuitement, mais au moins elle savait à quoi elle avait affaire maintenant, et elle savait ce que ça impliquerait. Et pendant ces quelques jours de poussée, le jeune homme avait pu compter sur elle quand il en avait eu besoin. Bien évidemment, le lendemain de la visite de la blondinette, il avait appelé une infirmière à domicile qui le suivrait lors de ses poussées. Encore qu’il avait eu du bol, le beau brun, parce qu’elle disposait d’un créneau pour le prendre en charge immédiatement, ce qui était somme toute assez rare. Oh bien sûr, ils ne vivaient pas dans la plus grande ville qui soit, mais tout de même. En fin de compte, la poussée s’était étalée sur quatre jours. Quatre jours de fatigue, d’aveuglement, et sans efforts conséquents. La plupart de son temps, il l’avait passé sur le canapé, ou dans son lit, quand on l’avait aidé à monter jusqu’à sa chambre, regardant la télé ou dormant. Une vraie loque, en somme. Durant les deux jours suivant, Caleb avait récupéré. Parce qu’il avait beau avoir dormi deux ou trois fois plus que la normale, il avait tout de même été épuisé, et il devait reprendre des forces, réhabituer ses jambes à marcher et surtout se réhabituer à la vision du monde. Il pouvait vous confirmez qu’après une semaine d’aveuglement, c’était assez violent, comme choc. Finalement, ce n’était que la veille que le jeune homme avait récupéré assez pour se remettre au travail. Le truc, c’était que même si son boss était au courant de la situation et qu’il l’excusait volontiers lors de ses poussées, ça ne l’enchantait pas des masses. Parce qu’inévitablement, ça mettait tout le monde dans la merde. Le boss parce qu’outre la paperasse administrative à remplir et compagnie, il voyait du retard s’accumuler, et ses collègues parce que qui disait retard disait forcément que ce serait pour leur pomme. Alors, oui, il était ravi de pouvoir retourner travailler et que la situation retourne à la normale. Ses collègues n’auraient plus besoin de faire d’heures supplémentaires pour boucler son propre travail. Et en comptabilité, on avait beau aimer les chiffres, au bout d’une journée de boulot, on les détestait jusqu’au lendemain. Alors les extras… On s’en passait volontiers quand on pouvait, histoire de ne pas avoir envie de s’arracher les cheveux.

Ses collègues étant pas mal chargés aussi ses derniers temps, nul n’avait finalement trouvé le temps –ou pris la peine, allez savoir- de faire le travail du beau brun. Aussi, si la veille il avait carburé au possible, se concentrant comme il pouvait sur ces chiffres, qui, au bout d’un moment, s’étaient mis à danser devant ses yeux, il n’avait bien évidemment pas réussi à rattraper son retard en une seule journée. Voilà pourquoi aujourd’hui, le jeune homme répétait le schéma de la veille, enchaînant les cafés même s’il n’aimait pas vraiment cela. Son but était de rester concentré, de ne surtout pas décroché sous peine d’être perdu et de ne plus y arriver par la suite. Mais en fin de matinée, quand son estomac se manifesta, ce fut foutu. Caleb avait faim, et impossible pour lui de replonger dans ses chiffres avec des grognements et gargouillis. Maintenant, il pensait à la bouffe, et il avait même l’image mentale d’un délicieux repas en tête. Et sans crier gare, ce fut cette fois son cerveau qui s’activa et eu une idée. Rapidement, il sortait son portable pour passer un coup de fil. Le sourire aux lèvres, il raccrocha, ravi de constater qu’en plus, c’était l’heure d’aller satisfaire son bidon. Et une fois chose faite, le jeune homme était à nouveau concentré et pu reprendre tranquillement son boulot pour le restant de l’après-midi. Il avait pensé à emmener des dossiers chez lui pour faire quelques extras, mais du coup, son programme avait changé. Bon, il ferait des heures supplémentaires le lendemain, ce n’était pas dramatique. Pour l’heure, il fallait qu’il se dépêche de prendre son vieux vélo  -celui de quand il avait encore dix-sept ans, que son père avait gardé et qu’il n’avait pas encore retapé- pour rentrer chez lui. Pourquoi pas la voiture ? Tout simplement parce que Kat lui avait confisqué les clés… Mais il essayait de ne pas y penser, et optait plutôt pour une vision plus sympathique des choses, se la jouant écolo. De retour chez lui, il prit une bonne douche rapide et se vêtit d’un jean simple et d’une chemise à carreaux. Classe mais pas trop, c’était parfait. Une goutte d’eau de toilette, quelques instants à coiffer ses cheveux, et le tour était joué. Ainsi prêt, il vérifia la présence de son téléphone et celle de son portefeuille dans les poches de son jean et se mit en route. Ce fut donc ainsi qu’il arriva chez Katleen et se retrouva à sonner à sa porte, après avoir décidé de lui faire une surprise.

Il patienta sagement, se demandant l’espace d’un instant si elle était là où si elle avait prévu autre chose, jusqu’à ce que du bruit se fasse entendre à l’intérieur. Perplexe, il ne put s’empêcher de froncer les sourcils en se demandant si c’était son frère ou elle. Huum, allez savoir. En tout cas, quelqu’un cachait quelque chose. Docilement, il patienta à nouveau jusqu’à ce que la porte s’ouvre de quelques centimètres. Vu comme ça, ça confirmait la cachoterie. Mais le sourire qui illumina le visage de la blonde était significatif, et la jeune femme ouvrit la porte plus grand tandis que Caleb souriait lui aussi. De toute évidence, ce n’était pas à lui qu’elle cachait quelque chose. « Tiens salut ! J'étais en pleine peinture. Je ne savais pas que tu viendrais de si tôt... » Ceci expliquait cela. Entrant dans l’appartement tandis qu’elle l’y invitait, le jeune homme se tourna vers elle pour lui répondre. « Tant mieux, parce que je voulais te faire la surprise. » Et une surprise attendue n’était pas une surprise. « Tu vas mieux depuis la dernière fois ? » Souriant de toutes ses dents, il hocha rapidement la tête pour le lui confirmer. « Je te vois en chair et en os, toujours aussi belle. » Ce n’était pas encore la super grande forme, tout du moins, il était loin de pouvoir participer à un marathon, mais il allait clairement mieux, oui. Et nul doute que d’ici deux ou trois jours, il serait au top de sa forme. « Alors qu'est-ce qui t'amènes ? » Sourire aux lèvres, il se frotta les mains en la regardant. « Je viens te chercher, ma belle. On passe la soirée ensemble, ce soir. » déclara-t-il, fier de sa petite idée qui ne cassait pourtant pas trois pattes à un canard. « Enfin, si tu le veux bien évidemment. » concéda-t-il en se rendant compte que ça faisait très imposition et qu’elle avait encore son mot à dire. « C’est, d’une part pour te remercier d’avoir été là, et d’autre part, parce que je compte bien profiter à cent pour cent de cette seconde chance que tu m’accordes. » Alors, autant mettre les bouchées doubles pour y parvenir, et ne rien laisser passer. « Je te propose donc d’aller te préparer pour sortir dîner. » continua-t-il, le sourire collé aux lèvres. « Tu peux prendre une douche et tout le temps que tu veux, j’ai assuré nos arrières et réservé pour dans une heure. » Parce qu’il savait qu’une femme mettait plus de temps qu’un homme à se préparer, et parce qu’il n’avait pas de voiture pour l’y emmener. Résultat des courses, le trajet se ferait à la marche. Ce n’était pas comme si le restaurant se trouvait à des kilomètres non plus, cela dit en passant. Et puis, hors de question qu’elle roule et les emmènes, ou qu’elle ne profite pas d’un petit verre de vin ! « Alors, qu’est-ce que tu en dis ? » Brillante idée ou gros plantage ? Telle était la question. Parce que rien ne lui garantissait qu’elle ait envie d’aller dîner en sa compagnie ou qu’elle se sentait prête pour ça. Mais qui ne tente rien n’a rien, et Caleb n’allait pas se contenter d’attendre que les choses arrivent.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Katleen Lohnsen

Messages : 20
Date d'inscription : 01/10/2014


MessageSujet: Re: Seconde chance ♠ Caleb   Jeu 27 Nov - 20:19

Tellement concentrée dans ce qu'elle faisait, elle ne s'attendait pas à ce que sa journée soit aussi vite passée. Cela faisait tellement longtemps qu'elle n'avait pas eu une journée aussi remplie et aussi… créative. Cela lui rendait le sourire. Limite, Kat aurait pu se mettre à danser toute seule dans l'appartement tellement que la joie de repeindre lui procurait un bien fou. Et cela n'était pas dû à un claquement de doigt, non c'était parce qu'elle l'avait revu, ce beau brun grâce aux conseils -peu professionnels en la matière- de son frère. D'ailleurs ça allait même un peu mieux avec celui-ci. Ils essayaient de se voir un peu plus, au plus grand bonheur de la jeune femme qui ressentait un mec important de ce lien fraternel. Bref, grâce à cela, elle avait pu aller voir Caleb -qui certes n'était pas en très bonne posture niveau santé- et lui dire ce qu'elle voulait et lui annoncer qu'elle lui accordait sa seconde chance. Puis, même, de son côté, lui donner cette chance lui faisait tellement de bien à elle aussi. C'était donc grâce à ça que la jeune femme pouvait peindre à nouveau et que cette fabuleuse idée lui était venue à l'esprit. Elle y avait souvent pensé, mais là, en vu des circonstances c'était le moment pour passer à l'acte. Puis comme Jehan n'était pas là, c'était beaucoup plus simple pour elle de chercher une photo, la choisir avec soin, puis de travailler dessus sans être dérangée de la journée. Sauf… il y a quelques instants. Pendant un quart de seconde son visage s'était décomposé. C'était sûrement Jehan qui revenait et tout était en bordel du coup la jeune femme se dépêcha à tout ranger dans sa chambre. Et fort heureusement pour elle, elle n'avait pas ouvert de tube de peinture et ça ne suspectait rien du tout. Mais le fait que ça ne tambourine pas plus que cela à la porte pour qu'on vienne lui ouvrir, lui mit la puce à l'oreille pour se dire que ce n'était pas son frère. Une autre hypothèse lui vint alors en tête, mais pas une hypothèse qui lui plaisait véritablement, ça non, c'était plutôt l'inverse et la panique était belle et bien présente. Prenant alors son pinceau qui ne pouvait rien contre lui si c'était lui, Katleen se décida à ouvrir la porte doucement pour vérifier qui cela pouvait être puis l'ouvrit en grand avec un large sourire de soulagement. Ce n'était que Caleb et ça la rassurait vraiment. Ca la rendait même ravie car oui, elle n'avait pas pensé à ce que ça soit lui. Du moins pas de si tôt après sa crise. Car oui, la jeune femme avait fait en sorte que tout se passe bien pour lui le temps que sa crise passe. Indirectement, le laissant seul chez lui mais prenant de ses nouvelles tous les jours afin d'être là au plus vite si jamais il avait besoin. Alors oui, sa visite lui faisait drôlement du bien et la faisait sourire.

S'avançant dans l'appartement après avoir fermé à clé, elle regarda Caleb et lui expliqua pourquoi est-ce qu'elle avait été si longue à lui ouvrir la porte. Son sourire s'accentua quand le beau brun lui dit que c'était pour lui faire une surprise. Cela lui suffisait en guise de répondre, puis de toute façon, son sourire et ses yeux brillant de joie parlaient pour elle. Cependant, elle s'inquiéta assez vite sur son sujet, à savoir si ça allait mieux que la dernière fois qu'elle l'avait vu. Sa remarque la fit sourire et toussota pour essayer de masquer son gêne. Oh oui ça la flattait mais ça la mettait aussi bien mal à l'aise comme il le savait bien. « Bah euh… c'est gentil de dire ça. Et si ça va alors, tant mieux aussi. » Dit-elle en terminant avec un large sourire. Après tout, ça faisait toujours plaisir d'entendre ce genre de chose puis encore plus quand ça venait de sa bouche. Katleen alla poser son pinceau sur la table et le questionna sur sa venue, s'il était là, ce n'était sûrement pas pour faire de la broderie ou encore du métier à tisser. Mais, elle ne s'attendait pas à cette réponse, si bien qu'elle le regarda avec la bouche ouverte, arquant un sourcil, la tête légèrement penchée sur le côté droit et courbée puisqu'elle était en train de se relever. Vu comme ça, ça devait sûrement faire rire, mais là, elle était comme mise sur pause en plein élan. Bref, quelque chose de royal à mémoriser en photo. Mais la blonde se reprit bien vite, secouant la tête et reprenant une position et un visage normaux. C'était bien mieux ainsi. « Je dois dire que là, c'est une surprise oui. » Et elle était bien sur le cul notre blonde. Si elle acceptait ? Difficile de dire non surtout lorsqu'on a accordé une seconde chance. Puis de toute façon, elle n'avait rien d'autre à faire donc c'était l'occasion. « Et bien sûr que je veux bien venir. » Par la suite, elle l'écouta parler et s'expliquer de pourquoi est-ce qu'il faisait ça, c'est donc en souriant que la jeune femme hochait la tête. C'était mignon de sa part et vraiment, intérieurement, elle fondait un peu. Difficile de résister d'ailleurs quand on entend cela et quand on voit sa tête. « Hé bah dans ce cas je ne vais pas gâcher ta chance alors et donc oui je vais aller me préparer. Car tu penses bien que ce n'est pas dans cette tenue que je vais t'accompagner. » Annonça-t-elle en rigolant. « Donc j'en pense que c'est une bonne idée et en attendant fait comme chez toi. » Rajouta-t-elle avec un grand sourire, s'éclipsant déjà dans sa chambre pour aller se préparer.
Ouvrant la porte de son placard en grand, elle fit vite le tri tout en sautillant sur place. Au fond, l'idée l'emballait énormément. Passer une soirée avec le beau brun… oui, c'était vraiment une bonne idée et une bonne seconde chance pour lui, comme pour elle d'ailleurs. Donc… là, le choix de la tenue était vraiment important. Sauf qu'indécise comme une vraie fille, Kat ne savait pas trop quoi choisir entre trois tenues. Se grattant la tête, elle décida d'aller prendre une bonne douche pour y réfléchir après tout, ça pouvait peut être l'aider. Ne perdant pas de temps tout de même, elle sortit une demie heure plus tard, serviette dans les cheveux et peignoir, elle revint dans sa chambre et prit les trois tenues puis les mit devant elle afin de savoir laquelle pouvait être la mieux. Choix difficile. Cependant elle opta pour un jean noir et un pull blanc cassé pour faire assez classe quand même. Puis c'était simple mais aussi classe non ? Puis au pire elle lui demanderait son avis pour en savoir plus. L'étape suivant était les cheveux. Etape quelque longue pour la jeune femme, mais là aussi elle opta pour quelque chose de simple. Un chignon avec quelques mèches en dehors pour ne pas trop faire femme d'affaire non plus. Après cela un maquillage simple et assez léger et c'était parfait, manquait plus que les boots noir qui s'accordaient parfaitement avec le reste de sa tenue. Voilà, elle était, normalement prête. Katleen se parfuma avant de sortir de sa chambre et annonça sa venue en toussant légèrement, voyant Caleb absorbé par quelque chose dont elle n'en savait pas la cause. « Tu as trouvé de quoi t'occuper ? Qu'est-ce qui t'hypnotise autant ? » Elle lui fit un sourire et enchaîna directement. « Donc ça te va ou pas ? Faut plus classe que ça ou ça ira ? Car je peux changer hein. » Si ça la stressait ? Et comment ! Elle en avait même les mains moites, à croire qu'elle n'avait pas assisté à un rendez-vous depuis si longtemps… Se mordant l'intérieur de la joue, Katleen attendit sa réponse assez sagement. Mais bon, la curiosité de la jeune femme portait aussi ses fruits, si bien qu'elle ne put s'empêcher de demander où est-ce qu'ils allaient. « Bon alors, c'est quoi comme type de soirée ? Tu m'en dis plus ou pas ? Ou je vais devoir attendre jusqu'au bout pour avoir la surprise ? » Elle optait beaucoup pour la dernière option mais bon, qui ne tente rien n'a rien non ? Donc Katleen avait tenté sa chance en demandant où est-ce qu'ils allaient passer leur soirée. Et ça l'enchantait tellement que son sourire n'avait pas disparu et qu'il était même bien plus grand qu'avant.[/color]

_________________
✖ Smile
» Ne regardez pas en arrière et ne pleurez pas sur le passé, car il est passé et ne vous en faîtes pas pour le futur, car il n’est pas encore arrivé. Vivez dans le présent, et faites-en quelque chose de magnifique qui vaille la peine qu’on s’en rappelle. •• unbreakable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Seconde chance ♠ Caleb   Mer 3 Déc - 20:51

Le beau brun était passé faire une petite surprise à Katleen, quelques jours seulement après s’être remis sur pied. Et encore, il avait la forme mais la fatigue avait tout de même laissé des séquelles qu’il n’avait pu mettre de côté pour le moment. Sauf qu’il était hors de question de rester passif et d’attendre chez lui sur son canapé que les choses ne se passent. La blonde avait accepté de lui donner une seconde chance, et il comptait bien en profiter pleinement, et ce, dès ce soir. Après tout, il n’avait pas de temps à perdre. Se rattraper, arriver à se faire pardonner, ça fonctionnait sur la durée, et s’il ne faisait rien pour le mériter, ça ne se produirait pas le moins du monde. Voilà pourquoi il se trouvait chez elle dans le but de l’inviter à dîner. « Bah euh… c'est gentil de dire ça. Et si ça va alors, tant mieux aussi. » Bien évidemment, avoir souligné sa beauté l’avait gênée, il s’y était attendu et cela ne l’étonnait pas le moins du monde. Mais à sa réplique, Caleb ne put s’empêcher de rire légèrement. « C’est pas gentil, c’est sincère et tu le sais. Puis il y aura peut-être un moment où tu y croiras vraiment. » Même si avec son passé, cette réserve se comprenait. Il ne l’en blâmait pas du tout, mais espérait qu’un jour elle tire un trait sur ce manque de confiance à son égard, qu’elle croit en sa beauté naturelle autant qu’elle croyait en son talent. Arriva finalement le moment de lui révéler sa surprise, à savoir son invitation au restaurant pour un dîner en tête à tête. Oui, c’était un rencard, si elle l’acceptait bien évidemment. Et puis l’avantage de cette invitation c’était qu’elle était également à considérer comme une simple sortie pour se rapprocher, pour retrouver ce petit quelque chose qu’il avait cassé suite à son erreur. « Je dois dire que là, c'est une surprise oui. » Cette simple réplique eut le don de lui décrocher un large sourire. Le seul fait qu’elle ne s’y était pas attendu le rendait heureux. Sans compter sa magnifique réaction, bouche grande ouverte, en bug complet. Une chose était sûre, son expression resterai gravée dans l’esprit du jeune homme pendant… une éternité ! Pinçant les lèvres pour ne pas éclater de rire suite à cette expression mythique, il hocha la tête, sourire aux lèvres tout de même. « Je vois ça, oui. Tu aurais dû voir ta tête ! » Mince alors, Caleb aurait dû lui rapporter un miroir. Nul doute qu’elle aurait elle-même rigolé. « Et bien sûr que je veux bien venir. » Le sourire du beau brun étira un peu plus ses lèvres. L’espace d’un instant, il avait cru qu’elle allait refuser. Mais non, elle venait de faire le contraire, le rassurant et lui permettant de souffler intérieurement.

« Hé bah dans ce cas je ne vais pas gâcher ta chance alors et donc oui je vais aller me préparer. Car tu penses bien que ce n'est pas dans cette tenue que je vais t'accompagner. » Peu importait sa tenue, lui il s’en moquait, du moment qu’ils passaient une soirée ensemble. Sincèrement, ça ne l’aurait pas dérangé qu’elle sorte comme ça. « Ça aurait pas été un problème. » Mais une femme était une femme, et prendre le temps de s’apprêter faisait partie d’elles. Aussi, il hocha la tête en guise de réponse, ravi. « Donc j'en pense que c'est une bonne idée et en attendant fait comme chez toi. » Déjà elle disparaissait pour aller se préparer tandis qu’il s’asseyait sur le canapé, un peu nerveux à l’idée de ce rendez-vous, parce que… Mine de rien, c’était leur premier ! Oh la vache, voilà qu’il était doublement nerveux, parce qu’en plus, il n’aurait pas le droit à l’erreur. Si lors d’un premier rendez-vous on fait déjà de son mieux, là ce serait pire. Aucun ratage n’était permis sans quoi il anéantirait ses chances. Bon… Penser à ce genre de chose n’était pas non plus la meilleure idée qu’il ait eue. Aussi, il se releva quelques minutes après s’être installé pour s’approcher du meuble télé, un peu curieux de découvrir quels films y avaient leur place. Parcourant les jaquettes une par une, il n’avait aucun mal à deviner ce qui appartenait à Katleen et ce qui était à son frère. Plusieurs fois, Caleb esquissa un sourire en découvrant tel ou tel titre. Il n’avait pas la moindre idée du nombre de minute qu’il avait passé à regarder les jaquettes, et si une partie de lui trouvait ça un peu déplacé quand même et trop curieux, l’autre considérait ça comme une recherche d’informations dont il prenait bien note. Après tout, il pourrait très bien lui proposer une petite soirée DVD un soir, en lui faisant la surprise de prendre un film –ou un dessin animé- qu’elle aimait. Peut-être même qu’en optant pour cette solution, elle se rendrait compte qu’il faisait des efforts pour la surprendre, pour lui faire plaisir, et qu’il tenait vraiment à elle ? Encore plus s’il s’agissait de quelque chose qui était loin d’être son genre ? Un peu perdu dans ses pensées il se redressa après avoir fini son petit tour d’inspection cinématographique et son regard se perdit sur des petits objets de décoration par-ci par-là. Les babioles n’avaient jamais beaucoup d’importance, tout du moins, c’était ce qu’on pensait de prime abord, et pourtant, elles en révélaient pas mal sur une personne. Pourquoi ceci et non autre chose ? Ça en disait long sur les goûts et la personnalité des gens. Tour à tour, ses yeux se posèrent sur différents objets tandis qu’il essayait de décrypter ces choix, et là encore, de faire la distinction entre ce provenait de la blonde et ce qui appartenait à son frère.

Ce fut le toussotement de Katleen qui le sortit de ses pensées et le fit se retourner vers elle, ayant le loisir d’admirer sa tenue. Son regard ne put s’empêcher de la balayer de haut en bas, franchement sous le charme de sa beauté naturelle et de cette simplicité qui émanait d’elle. « Tu as trouvé de quoi t'occuper ? Qu'est-ce qui t'hypnotise autant ? » Là, tout de suite ? Elle ! Secouant légèrement la tête de droite à gauche pour se reconcentrer, il lui offrit un petit sourire tandis qu’elle enchaînait déjà. « Donc ça te va ou pas ? Faut plus classe que ça ou ça ira ? Car je peux changer hein. » Immédiatement, il secoua énergiquement la tête en signe de négation. Pourquoi voulait-elle se changer alors qu’elle était à tomber ? « Je regardais la déco. Dans sa globalité en fait. » Et ça l’avait même bien occupé puisqu’il n’avait pas vu le temps passer. Mais alors paaas du tout ! « Et pas question que tu retournes te changer, tu es sublime. » La blondinette allait à nouveau rougir, mais c’était elle qui avait posé la question, après tout ! Et puis, il n’allait certainement pas lui mentir et prétendre que « ça irait ». Taratata, même pas en rêve. Il faudrait lui passer sur le corps d’abord. « Bon alors, c'est quoi comme type de soirée ? Tu m'en dis plus ou pas ? Ou je vais devoir attendre jusqu'au bout pour avoir la surprise ? » Caleb se mit à rire suite à sa curiosité, ne pouvant s’en empêcher. Comme s’il allait tout lui révéler de but en blanc, non mais ! Ne le savait-elle pas ? « Je ne vais pas te cracher le morceau aussi facilement, navré ! Ceci dit, vu que tu m’as confisqué mes clés de voiture, je pense que tu as moyen de trouver. » Parce que s’il les avait encore eues, pour sûr qu’il l’aurait emmené dans un restaurant différent, celui d’une ville avoisinante, pour leur offrir une petite sortie de Bishopville par la même occasion. Mais ce n’était pas le cas, et les possibilités étaient restreintes. Cela n’enlevait rien au fait qu’ils allaient sûrement passer une bonne soirée, fort heureusement. « Et si on y allait ? Va falloir marcher, c’est moins glamour qu’un petit tour en voiture, surtout dans le froid, mais bon… » Caleb haussa des épaules à la fin de sa réplique tandis qu’elle prenait ses affaires et enfilait un manteau. Les deux jeunes gens ne tardèrent donc pas à sortir de l’appartement, puis de l’immeuble et à se mettre en route.

« L’avantage c’est qu’on n’a pas besoin de se limiter en vin. Non pas que j’essaye de t’inciter à être ivre. » Tiens, c’était étonnant qu’il n’ait pas encore mis les pieds dans le plat. Il fallait bien que cela arrive ceci dit. Fronçant les sourcils et faisant une petite grimace, il esquissait néanmoins un faible sourire quant à sa maladresse légendaire. « C’est bizarre si je te dis que je suis un peu nerveux ? Parce que bon… C’est notre premier… dîner ensemble. » Il avait voulu utiliser le terme de rendez-vous mais avait préféré se raviser au dernier moment, si jamais elle ne le voyait pas de cette optique. Enchaîner deux bourdes d’affilé n’était pas l’idéal. « Mais je suis ravi que tu aies accepté, vraiment. » Son sourire en témoignait. Comme il faisait assez froid, le jeune homme vit cela comme un bon prétexte pour lui prendre la main tout en marchant. Bon, d’accord, l’excuse était ridicule… Heureusement, après quelques minutes de marche, ils arrivèrent devant l’enceinte du Tracy’s. Le jeune homme s’arrêta pour la regarder en haussant les épaules. « C’est rien d’extraordinaire tu vois. Tu t’attendais peut-être à plus chic, plus impressionnant ou je sais pas trop, mais j’aime bien l’ambiance qui règne ici, et je sais même pas si je t’aurais invité ailleurs en fin de compte. » Sans compter que la nourriture y était délicieuse. Rapidement, il ouvrit la porte et la fit entrer en premier, avant d’être accueillis et conduit jusqu’à la table qui leur était destinée suite à sa réservation quelques heures plus tôt. Galant, il n’hésita pas à lui tirer la chaise pour qu’elle s’y installe avant de se placer en face d’elle. « C’est moi qui invite tu l’as bien compris, donc tu te fais seulement plaisir, d’accord ? » Pas de regard sur les prix ou quoi que ce soit du genre. Ah ça non, c’était hors de question. Une serveuse leur apporta les menus quelques instants à peine après avoir prononcé cette réplique, et au lieu de commencer à le parcourir, son regard était comme bloqué sur elle et il ne pouvait s’empêcher de sourire, comme à chaque fois que ses yeux se posaient sur elle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Katleen Lohnsen

Messages : 20
Date d'inscription : 01/10/2014


MessageSujet: Re: Seconde chance ♠ Caleb   Sam 27 Déc - 15:13

Il faut dire que la blondinette était agréablement surprise de le voir ici si peu de temps après qu'il se soit remis de sa crise. Et avec tout cela, elle avait réussi à lui donner une seconde chance et c'était bien la dernière. Katleen voulait bien faire des efforts mais il devait aussi en faire, et apparemment Caleb n'avait pas perdu de temps. D'ailleurs, même ses phrases faisaient leur effet sur le teint de Kat et qui ne savait pas trop où se mettre. Relevant la tête en lui souriant tout de même, elle savait qu'à force et s'il continuait à lui répéter, elle l'accepterait, mais là… c'était difficile, il lui arrivait encore d'imaginer des marques sur ses bras et de paniquer par la suite et finir par réaliser que ce n'est pas vrai. « Oui, un jour peut être. » Dit-elle en essayant de se convaincre elle-même de ses paroles. Mais bon apparemment le jeune homme était là pour une toute autre raison, donc la blonde s'enquit de lui demander ce qu'il venait faire et… sa réponse la mit bien sur le cul disons. Inutile de dire qu'elle a fait un moment sur pause et que la pose qu'elle avait devait être magnifique et que le beau brun l'avait gravé dans sa mémoire pour un bon moment. Même en voyant son sourire, elle voyait bien qu'il n'avait qu'une envie, celle de rire… Comme quoi elle devait être dans une position vraiment belle. Mais au final, on s'en fichait de la posture qu'elle avait eu, le plus important était que Caleb l'emmenait manger pour se rattraper, inutile de dire ça deux fois, la jeune femme avait déjà pris sa décision. En même temps, elle ne pouvait pas lui refuser, après tout, elle lui avait accordé sa seconde chance et elle comptait bien lui donner toutes ses chances aussi d'y réussir.
S'activant, la jeune femme annonça qu'elle allait se changer, même si ça ne le dérangeait pas qu'elle vienne comme ça, Katleen se voyait mal l'accompagner ainsi. Du coup, c'était plus qu'une mission… c'était bah en fait une mission impossible pour Katleen qui arrivait car elle était plus que longue à se décider quoi mettre en tenue. La jeune femme avait donc à peine une heure car si elle se disait une heure, elle allait prendre plus de temps et donc ils seraient en retard. Donc au final elle avait un bon trois quart d'heure. Mais, la jeune femme fut quand même efficace et ravie de sa tenue. C'était simple mais tout ce qu'il fallait pour ce soir, après tout, il n'avait pas demandé que ce soit classe classe, du coup Katleen avait opté pour le classe mais aussi le simple, ce qui rendait les choses plutôt pas mal il fallait le dire. Puis autant rester le plus naturel possible de toute façon et ce n'était sûrement pas Katleen qui allait être superficielle et devenir quelqu'un d'autre. Non, non. Bref, de toute façon, elle n'avait pas le choix et ne pouvait plus changer à l'heure qu'il était, Kat devait se montrer. Et bizarrement, elle ressentait un peu de stress. Comme si le point de vue de Caleb l'intéressait. Quelle question, bien sûr que ça l'intéressait mais elle pensait pas que ça la mettrait autant dans ce stress où le cœur bat assez vite avec les mains légèrement moites. Mais ça allait vite passer, une fois qu'elle aura eu son avis. Aller, tout allait bien se passer puis bon c'était Caleb. Sauf que, ce n'était pas tellement ça qui inquiétait Kat, c'était plus le fait de passer une soirée comme celle-ci en compagnie de quelqu'un, chose qu'elle n'avait pas fait depuis… depuis bien longtemps. Donc oui, c'était comme si c'était une nouvelle fois un nouveau rendez-vous, et inutile de dire que ça la stressait et la mettait un peu mal à l'aise. Surtout avec ce qu'elle avait vécu quelques mois voire années auparavant.

Voilà, elle y était dans le salon à regarder le beau brun qui… était en pleine contemplation de quelque chose. D'ailleurs la blondinette s'empressa de lui poser la question histoire de le sortir de sa rêverie. Et pour ne pas rester sans conversation, elle poursuivit en demandant immédiatement si sa tenue allait ou non. Même si elle n'avait pas le temps de changer, elle voulait avoir son avis, c'était vraiment important pour elle, pour éviter d'être en quelque sorte pas très à l'aise s'il ne disait rien. Mais ce ne fut pas le cas et un sourire traversa le visage de Katleen qui finit par rougir légèrement du compliment qu'il venait de lui faire. « Mmmh, bah merci ? Et j'espère que la déco t'as plu aussi par la même occasion. » Même si elle ne savait pas trop quoi dire, Katleen ne se voyait pas faire comme s'il n'avait rien dit alors que ça la touchait quand même un peu d'entendre ce genre de mots.
Cependant la curiosité de Katleen revint plutôt vite à la charge, mais comme elle l'avait prédit, le beau brun n'annonça pas vraiment ce que ça pouvait être comme type de soirée. Mais elle avait un indice et le cerveau de la blonde était déjà en marche afin de trouver avant qu'ils arrivent à destination. Et vu que c'était à pied, les choix étaient plutôt limités mais important quand même. S'activant quand Caleb donna le départ, elle attrapa son manteau ainsi que son sac puis ajusta son bonnet pour l'hiver. Voilà elle était prête. Fermant l'appartement à clé, Katleen se tourna vers le beau brun en lui souriant de toutes ses dents. « Il paraît que le froid c'est bon pour la santé. Donc, je n'y vois aucun inconvénient ! » Puis ça faisait toujours des minutes à partager ensemble et tranquillement. Mais Caleb trouva bien vite un avantage à ne pas avoir de voiture, et à vrai dire, il n'avait pas tort. Du coup Katleen ne put s'empêcher de rigoler et de hocher la tête suite à ce qu'il venait de dire. « Oh, mais je sais… Enfin j'espère oui, que ce n'est pas ton intention de me faire boire et que je devienne ivre morte. » Le contraire serait même étonnant mais elle le taquinait, histoire de détendre l’atmosphère et que l'ambiance soit moins nerveuse et plus normale, comme avant en fait.
Est-ce qu'elle était, elle aussi, nerveuse ? Comme il l'était lui ? Oh oui et peut être même plus compte tenu de certaines circonstances. Mais à vrai dire, elle se sentait plutôt bien à ces côtés et était certaine que tout se passerait bien. « Je crois que oui, c'est normal et t'en fais pas, tu n'es pas le seul à être nerveux. » Dit-elle en lui souriant et haussant légèrement les épaules. Mais il avait raison, c'était bien la première fois qu'ils dînaient ensembles en dehors de sa maison, ou bien de son appartement. Ils avaient déjà manger tous les deux mais jamais comme… ce soir là. Alors oui, Katleen était nerveuse mais aussi confiante. Elle lui rendit son sourire quand il lui annonça qu'il était content qu'elle ait accepté. En même temps comment lui dire non? Et quand celui-ci lui prit la main, elle baissa le regard sur leurs mains et afficha un sourire puis oublia même de chercher où est-ce qu'ils allaient manger. Du coup quand ils s'arrêtèrent devant, Katleen lui offrit un sourire et tourna la tête vers lui tout en secouant la tête. « Franchement c'est parfait ! Et ne dis pas que j'attendais plus chic car non, j'avais pas la tenue chic ! » Elle rigolait bien sûr et son rire était présent pour lui montrer. « A vrai dire, je trouve que ce restaurant nous représente bien. » Bah oui, ils étaient simples tout les deux et puis comme premier rendez-vous c'était un endroit parfait.

Entrant à l'intérieur, le regard de Katleen se balada dans toute la pièce en respirant l'air du restaurant. Et ça sentait divinement bon. Elle sortit de sa rêverie puis alla vers leur table où elle fut étonnée de voir que Caleb lui tirait sa chaise et l'aidait à s'installer. Une fois qu'il fut aussi installé, Kat lui offrit un autre grand sourire, sa nervosité s'était envolée et maintenant elle se sentait comme un poisson dans l'eau. « D'accord, bien monsieur. » Toujours en regardant autour d'elle, elle remercia la serveuse qui lui donnait le menu puis parcourut la carte. Mais elle sentait son regard, du coup, elle fit juste dépasser ses yeux au dessus de la carte puis lui demanda un sourire sur le visage. « J'ai quelque chose dans les cheveux ? Ou bien de la salade dans les dents alors que je n'ai toujours pas mangé ? » La serveuse revint et la blonde garda ses questions pour elle toujours en souriant. Elle commanda ce qui lui avait fait plaisir, comme lui avait demandé le beau brun. « Et toi Caleb, tu as commandé quoi ? » Elle le regarda en rigolant presque puis quand il passa sa commande, Kat lui sourit et reprit la parole. « Alors, ma carte était plus attirante que elle que tu avais dans les mains ? » Oui, elle le taquinait un peu mais c'était pour le détendre et aussi agir comme d'habitude.
Quand son entrée arriva, elle huma le tout et afficha un grand sourire. « Franchement, je suis persuadée que ce choix de restaurant reste le meilleur et qu'il n'y a pas mieux. Oh et bon appétit ? » Elle planta sa fourchette dans son entrée et commença à déguster son repas. Et elle ne s'était pas trompée, c'était vraiment très bon et du coup Caleb avait misé juste en l'emmenant ici. Ca allait faire un souvenir dont elle se souviendrait toute sa vie. Cette seconde chance commençait vraiment sur les chapeaux de roues.

_________________
✖ Smile
» Ne regardez pas en arrière et ne pleurez pas sur le passé, car il est passé et ne vous en faîtes pas pour le futur, car il n’est pas encore arrivé. Vivez dans le présent, et faites-en quelque chose de magnifique qui vaille la peine qu’on s’en rappelle. •• unbreakable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Seconde chance ♠ Caleb   Dim 4 Jan - 19:18

« Il paraît que le froid c'est bon pour la santé. Donc, je n'y vois aucun inconvénient ! » C’était peut-être vrai, mais il n’empêchait que certaines fois, le froid agressait bien trop la peau, et on avait alors qu’une seule et unique hâte : rentrer chez soi, s’installer bien au chaud sous un plaid, ou une couverture, revêtir un gros sweat, s’installer devant la cheminée, ou poser ses fesses contre le radiateur pour se réchauffer, le tout agrémenté d’une boisson chaude. Disons que Caleb faisait partie de ces gens-là, et n’aimait le froid qu’avec modération. Ceci dit, il préférait avoir froid que chaud, parce qu’il était bien plus facile de se réchauffer en testant les propositions susmentionnées, que de se refroidir. « Evitons quand même de rester trop longtemps dehors, tu croiras que c’était fait exprès pour te réchauffer après. » répondit-il en riant. Bien sûr, il n’avait rien contre l’idée, mais cela n’était en rien le but de la manœuvre. La seule chose qu’il voulait, c’était dîner en sa compagnie. Et Caleb avait réussi, comme bien souvent, à s’enfoncer tout seul avec sa réplique suivante impliquant une alcoolémie possible. Là encore, ce n’était pas son intention, et il aurait pu se frapper la tête tout seul de mettre lui-même les pieds dans le plat. Et qu’est-ce qu’elle allait croire maintenant ? D’un côté, il était bien content qu’elle le connaisse lui et ses gaffes un minimum, parce que sinon, elle aurait très bien pu prendre ses jambes à son cou et s’enfuir en courant. Ce qu’il aurait en plus comprit. « Oh, mais je sais… Enfin j'espère oui, que ce n'est pas ton intention de me faire boire et que je devienne ivre morte. » Sourire aux lèvres, il hocha rapidement la tête pour lui confirmer que cela ne faisait pas partie de ses projets. « Ceci dit, je serais un parfait gentleman si jamais tu serais amenée à boire un peu trop ce soir. Promis, juré ! » Evidemment qu’il le serait, mais l’occasion de le préciser et de rattraper un peu sa boulette avait été trop belle. Mais les maladresses de Caleb pouvaient être expliquées. Parce qu’il ne cachait pas qu’il était un peu nerveux à l’idée de dîner avec Katleen. C’était leur premier vrai rendez-vous. Hormis un café par-ci par-là, évidemment. Alors, forcément, la pression était là. Et il l’avait doublement sachant qu’il n’avait pas le droit à l’erreur puisqu’il était en… liberté conditionnelle dirons-nous. Oh le terme n’était pas joyeux, mais il représentait finalement assez bien la chose. Le jeune homme devait se tenir à carreaux, et prouver qu’on pouvait lui faire confiance, qu’elle ne le regretterait pas. Alors, ça revenait un peu au même en fin de compte. « Je crois que oui, c'est normal et t'en fais pas, tu n'es pas le seul à être nerveux. » Alors comme ça, elle aussi l’était. A l’idée qu’il se plante ? A l’idée contraire ? Plusieurs questions envahirent alors le jeune homme, mais il les chassa bien vite après avoir décidé de se contenter de l’instant présent, fortement agréable, qui plus est. « C’est une bonne nervosité en plus. En ce qui me concerne en tout cas. Une nervosité par souci de bien faire, tu vois ? » Ah ça, c’était sûr. Parce que ça comptait beaucoup pour lui, que Katleen comptait. Quoi de plus normal que de ne pas avoir envie de se vautrer en beauté, en somme ? Et puis, allez demander à n’importe quel homme en rendez-vous, il vous répondra la même chose. Sans compter que Kat avait déjà vu le pire chez Caleb, rendant l’objectif actuel que le bon soit à la hauteur encore plus important et sans doute un peu plus complexe aussi.

Arrivés devant l’enceinte du restaurant, il fut rassuré par sa réplique. Parce que mine de rien, il s’était demandé si elle apprécierait vraiment le lieu où ils allaient dîner, ou si elle n’allait pas être un peu déçue. Mais non. Et c’était tant mieux. « Franchement c'est parfait ! Et ne dis pas que j'attendais plus chic car non, j'avais pas la tenue chic ! » Caleb dû avouer que cela lui fit beaucoup de bien d’entendre la jolie blonde rire. Disons que la dernière fois lui semblait bien lointaine. Hormis leurs retrouvailles chez lui, bien évidemment. « N’importe quoi, ta tenue est très chic ! » Classe et naturelle, Katleen n’avait pas besoin de superflu, de robes bling bling et compagnie. Elle marquait les esprits de par sa simplicité, et c’était bien ça qui la rendait chic en toutes circonstances. Tout du moins, c’était le ressenti du jeune homme. « A vrai dire, je trouve que ce restaurant nous représente bien. » Lui lançant un regard un peu intrigué par cette réflexion, Caleb se mit alors à réfléchir à sa remarque et dû reconnaître qu’elle avait raison. C’était un endroit assez simple, sans grandes fioritures, sans prétention, mais agréable et où l’on avait envie de revenir. Rien d’exceptionnel mais qui apportait pourtant un sentiment de bien-être. « Alors c’est encore mieux. » Et il notait pour la réinviter par la suite chez Tracy’s. En même temps, ils n’avaient pas besoin de plus, ni l’un ni l’autre, et ils seraient tranquilles pour discuter et passer une agréable soirée. C’était tout ce qui importait. Une fois entrés et dirigés vers leur table, il lui tira la chaise et s’installa à son tour, lui précisa qu’elle devait se faire plaisir. Autrement dit, ne pas se restreindre à prendre une salade si elle avait envie de plus, et ne pas s’inquiéter des prix, ou du côté raisonnable de la chose. Et il fut ravi de voir qu’elle acceptait sans broncher, n’émettant pas de condition, ou ne détournant pas son souhait. Alors que son regard s’était perdu sur elle, il ne put s’empêcher un large sourire lorsqu’elle ne fit dépasser de la carte que ses yeux, l’image lui rappelant une petite fille timide. « J'ai quelque chose dans les cheveux ? Ou bien de la salade dans les dents alors que je n'ai toujours pas mangé ? » Mais pas le temps de lui répondre que la serveuse était à nouveau à leurs côtés pour prendre leur commande. Il laissa bien évidemment la jolie blonde commander en premier, en écoutant attentivement ses choix, vérifiant qu’elle suivait bien ses directives, hochant fièrement la tête à la fin. « Et toi Caleb, tu as commandé quoi ? » Sourire aux lèvres, il haussa d’abord les sourcils pour la jouer mystérieuse, comme si sa commande était classée top secret.

Finalement, il répondit à Katleen en même temps qu’il s’adressait à la serveuse, énumérant ses choix pour l’entrée et le plat. Et quand la serveuse s’éloigna, la jolie blonde reprit la parole pour en revenir à la question qu’elle lui avait posée mais à laquelle il n’avait pu répondre. « Alors, ma carte était plus attirante que celle que tu avais dans les mains ? » Riant légèrement il hocha la tête. « Oui, elle avait plus de classe que la mienne. » plaisanta-t-il alors en haussant les épaules. « Et non, tu n’as rien dans les cheveux, ni entre les dents, ne t’en fais pas. C’est juste que… » Il marqua un temps d’arrêt, non pas pour chercher ses mots ou la manière de terminer sa phrase, mais pour la faire languir un peu, attiser sa curiosité. « Je gravais ce moment dans ma mémoire. » Et ça voulait tout dire. Bien rapidement, la serveuse revint avec leurs entrées qu’elle déposa alors devant eux. « Franchement, je suis persuadée que ce choix de restaurant reste le meilleur et qu'il n'y a pas mieux. Oh et bon appétit ? » Caleb hocha la tête, satisfait de l’entendre dire ça. La pression était redescendue, et seul comptait l’instant présent. Inutile de penser à ce qui pouvait déraper, cette soirée était classée sous le signe du lâché prise. « Bon appétit, oui. Ça a l’air rudement bon. » Et il était certain que cela le serait pour être déjà venu. Il en eut la certitude après avoir goûté, et jeta un coup d’œil à Katleen pour voir si elle aussi se régalait, ce qui semblait être le cas. Parfait, tout se déroulait comme sur des roulettes, et ne restait plus qu’à espérer que cela dur. « Alors comme ça, tu peignais avant que je vienne ? C’est revenu ? » Question con, puisque si elle peignait, cela voulait dire que oui. Bonjour la logique… « Ça fait longtemps ? » Ca, par contre, c’était une bonne question, sachant que lors de leur dernière entrevue, elle lui disait avoir du mal à le faire. Etait-ce parce qu’ils s’étaient rabibochés ? La pensée était un peu prétentieuse, il en avait conscience, et pourtant, vu le timing, elle semblait légitime. « Tu me montrera ? Sauf si c’est quelque chose de personnel, évidemment. Mais si tu comptes l’exposer dans la galerie, par exemple. Enfin, laisses tomber c’était bête, parce que de toute façon, je viendrais voir. » Ca pour sûr, c’était d’ailleurs une des prochaines étapes de prévues dans les jours à venir. Bon, d’accord, il avait aussi une petite idée derrière la tête à ce niveau, mais peut-être n’aurait-il nul besoin de l’appliquer.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Seconde chance ♠ Caleb   

Revenir en haut Aller en bas
 

Seconde chance ♠ Caleb

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Seconde fin : I'm Legend
» Au supermarché ils vendent des cerveaux ~ Caleb's Relation Ship ♥
» Malfrats de seconde zone
» Caleb montre une vidéo plus que X à Cane (pv Cane)
» Caleb le sorcier au pouvoirs mysterieux [validée]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
IT NEVER STOPS :: PARTIE RP :: Rps terminés-